Outerspace

Le système solaire des planètes de Final Fantasy
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un face à face houleux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Cecil Harvey
Commandeur de l'Hildegarde
Roi de Baron
Commandeur de l'HildegardeRoi de Baron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 32
Prénom : Gautier
Niveau : 45
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mar 31 Juil - 16:20

La réflexion du paladin venait de placer la salle entière dans un silence religieux. Cecil c’était jusqu’à présent fait très discret depuis le début de la soirée, et voilà qu’il parlait pour descendre en flèche les trois pôles du Triumvirat. Du coté des membres d’Hildegarde, tout le monde se demandait bien qui il était pour faire preuve d’un tel culot, de plus ce n’était pas le genre de parole que l’on attendait d’un représentant de la lumière. Mais le paladin n’avait pas quitté son sourire, sa réflexion sur le sens du couple formé par Genesis et Xiah c’était arrêter à mi-parcours. Certain l’avait probablement assimilé comme un aveu de faiblesse, mais en fait-il avait décidé sur un coup de tête que Kuja n’était pas digne de connaître le fond de sa pensée et donc l’avait gardé pour lui. La contre attaque ne fut pas immédiate, car il fallait mettre un poids dans la balance : le Triumvirat avait invité Hildegarde car ils avaient besoin de leur puissance militaire. En les attaquants ou les insultants, il risquait fort de perdre toute leur chance de l’obtenir. Kuja semblait penser qu’il parviendrait à ses fins grâce aux manipulations, en essayant de placer les différents membres d’Hildegarde dans leur contradiction. Sephiroth avait était le seul a respecté les voies normales de la diplomatie, preuve qu’il était probablement des trois pôles le plus intelligent ! Quand a Kefka, après les descriptions de ce personnage qu’il avait reçu au château de Figaro ou le roi Edgar avait eu l’amabilité de le recevoir, Cecil en avait conclu que les deux autres pôles ne prendrait pas le risque de sortir quelqu’un d’aussi déranger que lui dans une réunion diplomatique, mais apparemment il c’était lourdement trompé. Soit, Cecil savait tourner les situations de ce type a son avantage.

Mais ses propos n’avait pas rassuré Lenne qui avait bien senti la tension montée dans la salle et craignait maintenant de voir la grande bataille que tout le monde redouter ce lancer. Mais Cecil était persuader qu’elle n’aurait pas lieu. Tant que le besoin exister, ses ennemis d’hier serait forcé de ronger leur frein et accepter d’être rabaisser sans pouvoir n’effectuer d’autre contre attaque que verbale. De toute façon, passer à la méthode forte, en plus de ruiner tous les efforts effectuer par Sephiroth, n’obtiendrait pas de meilleur résultat qu’un bain de sang qui détruirait les deux partis et leurs adversaires même s’il était puissant, n’avait pas du oublier leur cuisante défaite contre les héros. Elle murmura au paladin que si elle avait approuvé son action, elle ne craignait pas moins qu’elle ne lance la bataille. Alors il lui expliquât son point de vue pour la rassuré.


« Ils ne lanceront pas la bataille eux même, puisqu’ils ont toujours besoin de nous…Tant que ce besoin existera, nous pourrons les manier à peu près comme bon nous semble. Même le clown sera obliger de ronger son frein… »


Il avait murmurer de t’elle sorte que seul Lenne l’entendent, échappant ainsi a l’attention des membres du Triumvirat. Genesis lui avait de plus offert une bonne diversion en embrassant Xiah. Comme ils étaient le seul couple du Triumvirat, mais aussi de la soirée, cela laissait le Paladin libre car ils avaient attirer l’attention sur eux. Cependant, Kuja avait finalement fini après cinq bonne minute de réflexion par trouver une contre attaque appropriez ! Ce n’était pas trop tôt, d’autant plus qu’il n’avait pas choisit la formule la plus simple pour cela. Mais en fin stratège, ce dernier avait probablement comprit que s’il s’engouffrer dans la faille laisser par Cecil sur sa réflexion, il serait prit dans un étau qui le rendrait ridicule a vie, et avait donc prit un autre axe quelque peu ridicule tout de même, puisqu’il niez l’existence de la lumière, ramenant donc le paladin au niveau d’intelligence de Kefka. Ce dernier c’était approcher du Paladin et était venu posé son menton sur son épaule pour le menacer sans que les autres l’entende, ce qui était une preuve qu’il y avait une once d’intelligence dans ce crâne…Mais l’éclat de rire qui vint ensuite vint contredire cette théorie. Quoi qu’il en soit, Cecil n’avait pas bouger d’un millimètre, il n’avait même pas regarder Kefka, comme si le clown n’exister pas ! Mais lorsqu’il se décida à quitter son épaule, le paladin reprit la parole.

« Vos menaces sont vaines, les incantations comme la lumière du jugement son des attaques multi-cibles qui risquerait d’endommager vos équipiez et votre invité, vous ne prendrez pas le risque de l’utiliser dans ce cas présent Kefka Palazzo. A moins que vous ne soyez aussi irrécupérable qu’on le dit, mais en tant que Paladin, je me refuse à croire à cette éventualité. Néanmoins, si vous persister dans cette voie, je ne pourrait vous suggérer qu’une seule chose : Retournait sur Balance consultée la bibliothèque de Mysidia. Je ne connaît pas de meilleur endroit pour être renseigner sur les incantations… »

Il y eu un silence, Kefka ne laisserait sûrement pas passer sa, mais son calvaire n’était pas fini. Il avait eu la mauvaise idée de demander à Genesis qui était encore en plein baiser s’il ne pouvait pas ce mettre à quatre pattes pour faire son destrier. Pas de chance, le Paladin avait consulté la bibliothèque de Mysidia, et il y avait lut le fameux « recueil de sorts inutiles pour mage débile ». Si les magies classiques n’était plus utilisable sans concentration, des magies aussi faibles et ne coûtant aucun MP elle était toujours utilisable sans effort, et offrirait les effets que le paladin rechercher. Il leva le petit doigt de la main droite alors qu’il n’avait toujours pas décroiser les bras, rendant ce geste imperceptible pour la salle, saut peut-être Lenne qui était assez près de lui, et une marche invisible s’était matérialiser juste devant Kefka…Qui se prit le pied dedans et fini à quatre pattes !

« Hum Lady Lenne, ne trouvez-vous pas ce destrier a votre goût ? Je ne sais pas vous, mais je commence à avoir sommeil, et j’aimerait que l’ont nous conduise à nos chambres. Je vous prêterait volontiers ma belle monture pour que vous puissiez rejoindre votre chambre dans les plus brefs délais et sans fatigue, vous avez eu une journée si difficile, je m’en voudrait de vous infligez un effort supplémentaire… »

Ce n’était pas très digne d’un paladin, mais ce clown l’avait bien chercher. Tant qu’il serait dans la pièce, le paladin continuerait à protéger un maximum de personne. S’il n’avait pas répondu à Kuja sur la blague des illuminés, Kefka venait de subir deux humiliations coup sur coup. Il avait ramener Kefka au rang de cheval et proposer à Lenne de l’utiliser pour rejoindre la chambre qui lui était allouée pour la nuit ! Cette fois, ce fut un éclat de rire général des membres d’Hildegarde. Kefka venait une fois de plus de noter matière à entretenir son image de clown…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimepouvoir.forumotion.com/index.htm
Paine
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 28
Prénom : Mary mais appellez moi Loulou ^^
Niveau : 43
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mar 31 Juil - 18:42

Quand a paine, elle, elle c'était ré assise sur l'un des canapé sans faire trop attention a se que disait les hommes debout. Il s'envoyait de ridicule vane au visage, tout en protégeant leurs arrière.
La fille se leva alors. Elle passa une main sur ces cheveux puis se dirigea vers le couloir ou était partie Sephiroth. Tournant la tête vers le chevalier noir, la demoiselle lui dit d'une voix sombre et pourtant net.


" Conduisait moi a ma chambre chevalier. Vous me parlerez de votre caste en se lieux."

La demoiselle posait ces yeux rouge en amande sur l'homme en noir. Sa lourde armure reluisait.

Paine soupira doucement, elle tourna les yeux vers Cecil et Lenne, échangeant un regard posé avec ces deux derniers, signifiant qu'elle ne serais plus la pour un éventuel combat a main armé. Elle tourna la tête vers le couloir puis marchait.

Ces haut talon claquèrent sur le sol résonant sur le carelage de marbre. Les lustre au dessus de sa tête rayonnait d'une lueur macabres. Et même si elle entendait devant elle, les pas de Sephiroth, elle ne le voyait pas. Et elle ne tentait pas de le rattraper non plus.

Pourtant se regard qu'il avait échangeait avec elle l'avait quelque peu surprise. IL lui avait dévoilait son visage. Un beau visage, il était vrais. fin et doux. Elle posa les yeux sur le sol, continua avançait dans se couloir.

Se sourire aussi, un sourire aimable. Pourquoi? il était ennemie après tout, et il n'en changerait rien. Un peu d'amabilité pourtant.

Levant les yeux vers l'extérieure, Paine s'approcha d'une fenêtre. un rayon de lumière puis plus rien. La magie avait des effets néfaste sur le temps. Et la tempête se renforçait encore .... Pourquoi les retenir? Qu'elle était la chose pour la qu'elle il les retenait? il voulait les faire changeait d'avie? c'était loupé. Jamais aucun ne changerait. Quoi que .... Serait il perfidie?



[hs: pardonnez se petite message! torp de post avant le mien xD perdu mes idées lool! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xiah
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 26
Prénom : Trisha
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mar 31 Juil - 22:52

Alors que ses délicates prunelles regardaient attentivement l’assistance, la voix du Rhapsodos se fit entendre. Il lui confirma sa question posée plus tôt, de manière subtile, comme quoi le clown avait bel et bien tenté de lui faire lâcher ses nerfs en le forçant à porter de satané verre d’eau partout, et que c’était d’ailleurs la raison pour laquelle il tentait de ne pas s’attiré les foudres de Kefka. La douce badine afficha alors un sourire en entendant ses paroles. Certes, les nouvelles vont vite au Triumvirat. Et puis, Kefka ne se serait certes pas privé de partager cet événement avec tout le Triumvirat afin de salir la réputation de Genesis. Cependant, le Rhapsodos avait su conserver sa réputation intacte en se jouant de ce moment qui aurait pu être embarrassant pour quelqu’un qui n’aurait pas des nerfs d’aciers. La chérubine promena à nouveau son regard sur l’assemblée. Une guerrière de Spira discutait avec Garland, le paladin et la cantatrice étaient toujours dans la porte, Kuja et Kefka étaient face à eux, au milieu, et Sephiroth venait de sortir. Quant au petit Bibi, il se faisait discret maintenant. Kuja semblait déçu que son si somptueux tapis fut brûlé par l’attaque provoqué par le mage noir, ce qui n’effaça certes pas le sourire qui planait sur le doux visage de la fleur du Triumvirat…

Quelques minutes après les paroles de Kuja, Genesis ne s’empêcha pas de répliquer qu’un chien était à l’image de son propre maitre. Un discret bruit, comme un raclement de gorge, se fit entendre. En fait, c’était notre belle badine qui venait de retenir et étouffé un rire moqueur envers Kuja. Cependant, le sourire amusé qu’elle affichait démontrait qu’elle était en accord avec cet affront. Elle évitait cependant à tout coup de regarder le clown, car sa simple vue ne lui plaisait guère. Par contre, elle se faisait discrète dans ses faits et gestes pour ne pas commettre un faux pas qui risquait de l’enrager ou de même le vexer. Avec Kefka Palazzo, on pouvait s’attendre à tout et n’importe quoi comme réaction exagéré démesurément…

Alors qu’elle tournait le regard vers le jeune Rhapsodos, elle sentit sa main passé dans son dos, comme pour répondre à cette certaine recherche d’attention qu’elle avait posée plus tôt. De lui-même, il rapprocha la chérubine de lui, avant de lui faire part de sa façon de pensée concernant le paladin, lui soufflant cette pensée au creux de l’oreille, empêchant ainsi l’ange de la mort de l’entendre. Tout comme elle, il avait porté une certaine attention sur le paladin qui venait royalement de rabaisser Kuja et les deux autres pôles du Triumvirat en insinuant qu’ils étaient également des chiens. Surtout car ils leur donnaient raisons… Ce qui semblait étrange de la part d’un illustre paladin de l’Hildegarde. En entendant ses paroles, le sourire de la délicieuse badine s’était accentué, ponctuant ainsi la remarque de Genesis. Dans un murmure, elle répondit à cette même réflexion.

« Certes, même si cela s’avère étrange de la part d’un paladin de l’Hildegarde de défendre deux membres du Triumvirat. Étrange, mais également suicidaire, si Seigneur Kefka le prend mal… »

N’eut-elle pas terminer sa phrase que le jeune Rhapsodos, recula lentement sa tête, restant cependant près de son visage, puis, ajoutant un bref commentaire signalant qu’il allait faire un geste, Genesis posa de nouveau ses lèvres sur celle de sa si douce lumière. Soyons logique, Xiah ne fit rien pour l’en empêcher, et elle semblait ne guère se préoccuper de la réaction imminente que Kuja allait sans doute exprimer sans se gêner. Sans compter Kefka en plus. Mais ce dernier allait sans doute s’occuper de Cecil… Ayant les yeux fermés, ne se concentrant que sur ce qu’elle faisait, Xiah ne se rendit pas compte que Kefka s’était approché du paladin pour lui souffler des mots à l’oreille, discrétion oblige. Un silence religieux s’était maintenant installer, mais la délicieux et fine chérubine circée sentait que cela n’allait point duré. Et, évidemment, alors qu’elle avait transformé d’elle-même ce baiser, qu’elle trouvait maintenant trop simplet, en baiser langoureux, Kuja en ajouta une couche en parlant à Genesis tout bas pour que personne ne l’entende… Mais il semblait oublier que Xiah se trouvait entre les bras de l’ex-SOLDIER en ce moment même. D’ailleurs, la fine concubine de ce dernier ne semblait même pas écouter ce que l’ange de la mort racontait, mais elle capta qu’il parla d’elle à un instant, à la fin de ce discourt. Seulement, y prêta-t-elle de l’attention ? Peut-être un peu, mais la délicieuse badine était certes bien plus hypnotisé par le baiser de Genesis que les paroles de Kuja…

Kefka prit également la parole, paroles que Xiah n’eu qu’un bref écho dans son esprit. En fait, ce qu’elle trouvait idiot, c’était surtout le fait que les deux pôles ne semblaient pas s’apercevoir le peu d’attention qu’ils avaient du couple en ce moment. Comme pour être sûr de conserver l’attention du jeune Rhapsodos vers elle et non pas vers l’ange de la mort, elle laissa glisser ses fins doigts de fées dans la chevelure de ce premier, et ce sans brisé le baiser qui unissait leurs lèvres à présent. Au même instant, Cecil reprit de nouveau la parole, affirmant que Kefka ne devrait pas être assez stupide pour utiliser la lumière du jugement dans cette pièce, car il toucherait non seulement le paladin, mais également ses alliés. Tout ceci était vrai, le paladin marquait un point important, cependant, la chérubine ne daigna même pas se séparé de Genesis pour l’instant… Kefka perdit soudainement pied, enfin, peu importe la raison de ce manque d'équilibre soudain, mais de ses fines oreilles, Xiah perçu le bruit de quelque chose ou quelqu'un qui tombe lourdement sur le sol. Cependant, encore une fois, elle n'ouvrit même pas les yeux. Sa concentration était hors pair, et surtout en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 332
Age : 30
Prénom : Josué
Niveau : 50
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 1 Aoû - 1:28

La réponse que lui fournit Xiah était réelle et certes bien placée mais si Kefka l'avait entendue, elle aurait sans doute motivé ce dernier à contre attaquer Cecil de ses remarques quelques peu osées mais tout à fait dans le même sens que les pensées de tout le monde dans la pièce sauf les principaux concernés. Le baiser qui suivit fut partagé entre les deux amoureux et plus rien ne pourrait les sortir de ce qu'ils faisaient même pas les remarques de Kuja qui s'adressa d'abord à Cecil. Kefka était allé gentillement menacer le paladin rendant une nouvelle fois la salle très silencieuse, chacun essayant de capter le moindre mot de ce que disait le clown. Cependant il était normal que personne n'entende puisque Kefka faisait tout pour cacher ses mots. Juste pour faire sursauter tout le monde, il poussa un rire aussi stupide que son apparence et sans doute aussi fort que lui mais ce ne fut pas suffisant pour troubler Genesis qui aurait besoin de bien plus pour détacher sa langue de celle de Xiah. Kuja tenta alors le coup en parlant directement à Genesis de la vie qu'il avait eu de nouveau alors que ce dernier n'avait pas reçu le don de la vie par cette flamboyance : il avait été absorbé dans un vortex temporel alors qu'il quittait Deepground où il venait de se faire libérer de sa prison par la mort de son frère Weiss. Quoi qu'il en soit, la flamboyance lui avait en quelques sortes donné une vie car Genesis n'avait plus d'objectif, cependant il avait tout de même prévu de rendre la vie à Weiss pour qu'il continue à purifier le monde... Sa tâche était loin d'être terminée. En s'associant à cette puissance supérieure, le Rhapsodos se doutait que sa vie ne lui appartiendrait plus mais ce qu'il ignorait était qu'il aurait des supérieur autre que la flamboyance elle même... Le plus dur à supporter était certes Kefka mais il fallait dire aussi que Kuja était pas mal dans son genre quoi qu'il impose tout de même un peu plus de respect que son congénaire...

Tandis que Xiah se concentrait sur ce qu'elle faisait tout comme pour Genesis afin d'entendre le moins possible les sacarsmes de leur supérieurs, Kefka prit la parole non pas pour remercier le Rhapsodos de son entrée en matière mais pour lui demander de faire le chien et de lui apporter un support pour ses jambes. Même en feignant ne pas entendre, Genesis avait parfaitement entendu cette phrase mais il garda ses lèvres sur celle de son aimée sans même regarder les deux pôles qui l'attendaient... Soudain, la voix de Cecil se fit de nouveau entendre et, là, Genesis se laissa entièrement guider par la volonté de Xiah à continuer mais écouta attentivement les dires du paladin qui continuait d'enfoncer Kefka de plus en plus en affirmant par exemple que de telles menaces comme la lumière du jugement était muticible et provoquerait de lourds dommages de zone : encore un point pour le paladin. Mais il ne s'arrêta pas là, il connaissait tous les tours de passe passe pour les mage débiles et d'un mouvement de l'auriculaire, il créa un marche pied invisible certe mais non sans consistence qui fit basculer Kefka à quatre pattes. Cette fois, même si Xiah était très concentrée dans ce qu'elle faisait et le prouvait en ayant mis ses doigts dans les cheveux de l'ex-SOLDIER, Genesis ne pouvait pas laisser passer ça : le paladin était allé beaucoup trop loin quoi qu'il avait raison mais Kefka allait vraiment utiliser son sort de la lumière du jugement sans se soucier de tout ce qui l'entourait et il fallait calmer le jeu... Cecil n'aida cependant pas à calmer le jeu et en ajouta une couche ensuite en disant que Lenne pourrait utiliser le clown comme monture pour pouvoir aller jusqu'aux chambres de cette manière, elle ne se fatiguerait pas davantage.

Genesis posa alors ses deux mains sur les douces épaules de Xiah et resta quelques secondes dessus avant de repousser sa bien aimée et lui dire doucement en restant tout prêt d'elle :

- Toutes mes excuses Xiah... Mais si je ne fais rien, la situation va empirer rapidement...

Genesis tournar le regard vers Kefka qui avait une position comique, dommage que personne n'avait prit la scène en photo, ça aurait été bien comique pour une fois que Kefka avait été prit à son propre piège. Il fallait qu'il promette la mort du paladin à Kefka bien que Genesis aurait préféré félicité ce dernier pour le coup de théâtre qu'il avait fait : un très joli coup à garder dans les annales même ! Le Rhapsodos fit un dernier sourire à sa douce fleur et fit glisser ses mains le long des épaules de Xiah avant de laisser ses mains tomber le long de son corps et se retourner vers Kefka et Kuja. Bien entendu, il n'avait absolument rien suivit de ce qu'avait dit Kuja bien qu'il savait de quoi il lui avait parlé dans l'ensemble. Par conséquent il s'inclina devant Kuja jusqu'à mettre un genoux au sol et il dit sombrement et assez froidement avec cette fois aucune ironie dans la vois et en toute franchise :

- Veuillez excuser mes erreurs seigneur Kuja, vous avez entièrement raison, je me montrerais bien moins égoïste de cette vie que m'offre la lumière flamboyante à l'avenir.

Genesis se releva alors et se hâta de rejoindre Kefka pour l'aider à se redresser. Il l'installa alors dans un fauteuil puis alla chercher un verre qu'il rempli avec la première bouteille qui lui tombait sous la main en ne regardant que si c'était bien un breuvage buvable puis il retourna apporter le verre à Kefka comme pour lui rappeler cette journée d'enfer qu'il lui avait fait vivre il y a peu. Il donna le verre à kefka et il se pencha sur le fauteuil pour lui murmurer des mots que seul lui pourrait entendre :

- La vengeance est un plat qui est meilleur froid seigneur, il serait inutile de tuer tout le monde maintenant si ce n'est pour prouver le contraire de ce que voulait la divine lumière. Je proposerais par conséquent d'attendre que ce dit paladin soit seul dans une chambre pour agir. Sa mort n'en serait que plus douce et lente par les souffrances que vous pourrez lui procurer tout au long de la nuit. Si, sommes toutes, vous désirez partager cette vengeance, c'est avec plaisir que je vous y aiderais.

Bien entendu, Genesis avait dit celà simplement pour calmer Kefka, il aurait plutôt eu tendance à flatter Cecil de la folie dont il s'était permie et qui avait dans le fond du bon chien eut un effet de vengeance que lui avait rappelé le rafraichissement qu'il avait apporté à Kefka pour qu'il oublie ses idées de massacres pour le moment. Genesis se décolla du fauteuil de Kefka et il alla rejoindre Xiah qui était tout proche. Il passa son bras derrière le dos de celle ci pour la serrer contre lui et il regardait l'asistance qui était encore très silencieuse de ce qu'il venait de se passer, Kefka devait ruminer sa vengeance, chose qui était parfaitement compréhensible après ce que Cecil lui avait fait...





Avant d'agir, Cecil avait répondut à Lenne pour la rassurer. Cette dernière ne le fut que vaguement, elle faisait confiance au paladin mais ne faisait absolument pas confiance aux autres et s'ils désiraient piquer une crise quelconque, rien ne pourra les en empêcher, même pas l'ordre d'un supérieur : il suffisait de voir comment Genesis avait enfoncer le clou dans le dos de Kuja pour le comprendre. Cependant, il n'y avait rien à faire Cecil lança des mots à Kefka qui aurait très pu être du venin de serpent sous l'effet que ça avait fait : toute la salle était silencieuse et regardait Cecil à nouveau. Lenne étant presque collée au paladin se sentit visée et son teint vira au rose par tous ces regards qu'elle sentait pas loin d'elle voir sur elle. Le paladin fit ridiculesement tomber Kefka et Lenne étouffa un cri de surprise en mettant sa main devant sa bouche. Elle se reprit rapidement mais sentait son coeur battre très rapidement, surtout après les mots que le clown avait dit à Cecil, la lumière du jugement était incconue pour Lenne mais ça ne pouvait pas être quelque chose de sympa surtout que Cecil semblait la connaître et que cette technique n'épargnerait personne. Cecil ajouta autre chose concernant directement Lenne : il lui proposer de montrer sur Kefka pour la conduire dans la chambre tel un destrier mais cette fois s'était trop et Lenne se moqua de savoir que tout le monde était à l'écoute, elle s'exclama :

- Et vous vous dîtes paladin ?? Même si cet homme l'avait mérité, je ne lui monterait pas dessus comme on monte sur un cheval et ce même si je ne pourrait plus marcher ! Les intentions du Triumvirat étaient pacifiques à la base et vous êtes en train de déclarer ouvertement la guerre avec un de leur représentant ! Je vous remercie chaleureusement de votre soutien Cecil mais je refuse de collaborer à cet ultimatum...

Lenne baissa la tête mais restait sur place tout prêt de Cecil car elle savait qu'il avait un bon fond et que malgré ce qu'elle lui avait dit, il continuera de la protéger tant qu'il le pouvait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Yuffie Kisaragi
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 35
Prénom : Kristy
Niveau : 38
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 1 Aoû - 3:46

Yuiffie arrive dans la salle en se faisant la plus petite possible en, elle en avait l'habitude. Mais pourquoi Yuffie est arriver qu'en se moment même, c'était tout simple, Yuffie avait trainer dans la salle a manger et n'avait pas suivie Genesis, car elle voulait repérer les lieux dans son coin, donc elle avait manger lentement et tout le monde était parti sans s'apercevoir qu'elle était toujours la. Yuffie en avait profiter pour faire un repérage des lieux. Au début c'était pour simplement voir si il y avait quelque chose d'intéressant a voler, mais son repérage c'est mal tourner. Elle c'était perdue dans le château et avait du mal a trouver son chemin.

* Heureusement qu'il n'y a personne qui m'observe car une Ninja et en plus voleuse qui se perd, sa fait mauvaise réputation...*


Au bout de quelque minutes, elle entend alors des rires et vas dans cette direction. Elle en fut contente, elle avait enfin trouver mais elle n'a pas put faire son reperarge comme elle le voulait et elle en était un peux déçue, elle regarde alors se qui se passe en se mettant un peut a l'écart pour que personne ne la voie. Elle comprit alors qu'ils allait les emmenait dans les chambres, Yuffie n'était pas vraiment fatiguée mais fait tout comme. Elle avait sa petit idée en tête, elle allait recommencer son repérage quand tout le monde dormirai. Elle sourie et attend sagement qu'ils l'amène dans leur chambre. Elle espérer que personne n'es vue qu'elle venait juste d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garland
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 29
Prénom : Antoine
Niveau : 50
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 1 Aoû - 21:21

Paine a écrit:
" Conduisait moi a ma chambre chevalier. Vous me parlerez de votre caste en se lieux."


Garland se racla la gorge... Il n'avait nullement envie de quitter les lieux au moment où les choses devenaient intéressantes! Et puis... Il ignorait complètement où se trouvait la chambre de la damoiselle!

-ça aurait été avec plaisir... mais j'ignore complètement où se trouve votre chambre! Voyez-vous, nous ne pouvions pas prévoir que vous alliez devoir passer la nuit ici. Je doute que vos appartements soient déjà prets.

Garland lui-même ignorait que la tempête avait été créée par les membres du Triumvirat, même s'il s'en doutait. Il n'avait donc pas vraiment menti...

-Mais si vous le désirez, nous pouvons nous mettre un peut à l'écart afin de poursuivre notre discussion... Je dois avouer que je suis assez curieux d'en savoir plus sur vous et votre monde.

Invitant avec une splendide révérence la guerrière à s'asseoir sur un magnifique et somptueux sofa situé à quelques distances des autres membres, Garland ne pu s'empêcher de penser aux paroles du paladin. Avait il l'intention de diviser le triumvirat? Cela semblait improbable mais il fallait s'en méfier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Kefka
Inactif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 30
Prénom : Maurin
Niveau : 60
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Ven 3 Aoû - 1:53

Stupide... Comment qualifier autrement l'attitude de ce paladin? Kefka ne voyait pas d'autre mot convenable... quoique? Présomptueux lui allait aussi très bien. Oui, cet idiot de Cecil était réellement présomptueux, prétentieux, fier et même passablement égoïste. Egoïste? Cela pourrait en étonner certains de la part d'un paladin, mais comme la salle allait s'en rendre compte quelques minutes plus tard, ce que venait de faire Cecil était parfaitement égoïste.... même odieusement égoïste pourrait on dire. Kefka se laissa manipuler par le seigneur Rhapsodos sans rien dire. Il ne se rendait pas vraiment compte de ce qui se passait, tout concentré qu'il était sur le cas du seigneur Harvey. Venir jouer dans la cour de Kefka en utilisant ses propres stratagèmes, était-il possible de commettre une erreur plus stupide? Soit dit en passant, Kefka n'aimait pas beaucoup ce sort de la marche invisible... un peu surfait à son avis, trop compliqué, les sorts de ce niveau devaient rester simples, ou sinon ils perdaient tout leur sel.

Confortablement assis dans son fauteuil, Kefka prit son verre à la main et le dégusta lentement, le seigneur Rhapsodos lui avait servit du vin, heureusement pour lui... L'Ange de la Destruction parcourut très lentement la salle du regard, quelques personnes discutaient encore et venaient briser la tranquilité de ce moment. Il les punirait plus tard, leurs noms étaient gravés dans son esprit. Mais pour l'instant, un seul mot résonnait dans son esprit légèrement(?) dérangé et mégalomaniaque : Souffrance, et le seul nom qui venait s'y associer était celui de Cecil. Les yeux de Kefka se posèrent sur le paladin qui affichait une confiance inébranlable. Pourtant, s'il avait fait preuve d'un tant soit peu d'intelligence, il aurait dû être terrifiée. Le lueur de folie qui brillait dans les yeux de Kefka aurait pétrifiée n'importe qui... sauf un paladin stupide et présomptueux.

Chaque chose en son temps, et la première d'entre elles était de s'occuper du Seigneur Rhapsodos. L'Ange de la Destruction avait deux trois précisions à faire, et faire croire à Cecil qu'il n'allait pas répondre était tellement excitant! Kefka s'exprima d'une voix calme et parfaitement claire.


"Seigneur Rhapsodos, ai-je rêvé ou bien avez vous posé la main sur ma personne? Evidemment je n'ai pas rêvé... Voyez vous, si je n'avais pas d'affaires plus importantes à règler tout de suite, je devrais vous donner une petite leçon. Heureusement pour vous, toute ma concentration est requise pour une autre démonstration. Sachez cependant que je prends très au sérieux votre proposition et que je ne l'oublierai pas, ce sera votre punition... Ceci étant dit, vous pouvez continuer votre câlin. Uwhee hee hee hee!!!"

Au moment où il riait, Kefka posa son verra, puis, s'aidant de se bras, se décolla du fauteuil pour se mettre debout. Il se mit alors à faire les cent pas, ses chaussures claquant contre le sol et brisant le silence qui s'était créé. Tout le monde n'avait d'yeux que pour lui, ils attendaient sa réaction. Ils n'allaient pas être déçus.

L'Ange de la Destruction s'arrêta soudain au milieu de la pièce et leva un doigt en l'air. Pour des gens d'un autre système que l'Outerspace, sur une planète appelée la Terre, certaines personnes auraient pu comparer la pose du magicien fou à celle des Bee Gees au sommet de leur forme. Cependant, personne ne put ici faire l'analogie, personne n'étant originaire de ce lointain système qu'était le système solaire. Kefka reprit alors la parole, mais cette fois-ci le ton n'était ni calme, ni clair. Les tremblements dans la voix dénotaient clairement la folie et la crise dans laquelle était entré le mage.



"Seigneur Harvey!!! Vous êtes.... présomptueux, prétentieux... présomptueux et prétentieux... vous êtes prétentieux et présomptueux... présomptueux, présomptueux, PRESOMPTUEUX!!!!!!"

Au moment où il finissait de crier, Kefka abaissa son bras, le doigt pointé vers Cecil. Une lumière irradiante jaillit alors du plafond, semblant venir de nulle part. En une seconde, tout le monde fut aveuglé dans la salle, excepté Kefka. La lumière se focalisa alors en une colonne autour de Cecil, la chaleur dégagée était intense, même pour les gens se trouvant à l'ectérieur de la colonne de lumière. Après plusieurs secondes, Kefka se relâcha et la lumière se dissipa. Le mage, seul individu n'ayant pas souffert du sortilège dans la pièce, parla alors d'une voix apaisée.

"Seigneur Harvey, vous avez du omettre mes dernières recherches... Je ne vous avais pas mis au courant? Vous m'en voyez désolé... J'ai appris à focaliser la puissance de la Lumière du Jugement sur une seule personne... vous!! Uwhee hee hee! Quelle chance pour vous que la magie soit limitée ici, vous seriez mort dans le cas contraire."

Kefka marqua une courte pause, fixant son interlocuteur qui était dans un état pitoyable avec insistance. Il s'apprêtait à porter le coup de grâce.

"Seigneur Harvey, vous me décevez pour un paladin. Votre réaction était égoïste au possible, en vous amusant à mes dépens, vous avez causé des souffrances à tous les individus présents dans cette pièce. Est-ce vraiment une attitude respectable pour un paladin."

Effectivement, même s'ils avaient moins souffert que Cecil, tous les autres avaient été brûlés par la chaleur du sortilège. Kefka s'installa de nouveau dans son fauteuil, il se sentait déjà bien mieux. Mais ceci n'était qu'une démonstration, plus tard viendraient des souffrances plus terribles pour le paladin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffstories.darkbb.com
Cecil Harvey
Commandeur de l'Hildegarde
Roi de Baron
Commandeur de l'HildegardeRoi de Baron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 32
Prénom : Gautier
Niveau : 45
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Ven 3 Aoû - 3:37

Si le sort pour mage débile avait fait son effet, Cecil était allez un peu trop loin …Ou peut-être pas assez. Il aurait probablement du forcer Lenne en la portant a aller sur Kefka pour rejoindre les chambres, mais ceci aurait vraiment était indigne d’un homme de son rang, marié qui plus est. Il regretta quelque peu son geste, car il savait qu’il venait de mettre en danger pas mal de monde pour sauver deux personne qui était pourtant ses ennemis. Aucune personne, même le paladin le plus pur, ne pouvait être parfaite. C’était ce qu’il avait retenu de son combat contre Zeromus. Il essayait alors de faire toujours au mieux pour défendre un maximum de personne, des gens pauvres comme chargé de richesse. Il soignait tous les malades car tel était son destin. Apparemment, Lenne n’avait pas appréciez sa proposition, elle en fut même choqué. Il plaça cela sur le compte de la timidité, mais le paladin avait totalement oublié les membres de Triumvirat. La sécurité de la cantatrice lui importait plus que tout, et donc il lui dit avec un air visiblement gênée.

« Je suis désolé. En effet, mon attitude n’était pas digne d’un paladin. Je n’aurais pas du vous impliquer dans cette histoire alors que vous ne cherchiez qu’à vous faire discrète. Voyez-vous, j’ai crée une autre injustice en voulant en corriger une…Ce n’est pas très moral. Je suis vraiment confus, je ne sais comment me faire pardonner… »

Il semblait vraiment avoir mis de coté les membres de Triumvirat pour ne s’intéresser qu’a la jeune femme. En fait, il cherchait à faire croire à Kefka qu’il était tomber dans son piège. Si ses paroles envers Lenne étaient sincère, il regrettait vraiment de l’avoir entraîner la dedans, il n’était pas non plus totalement sorti de la situation présente. Il surveillait les actions des membres de Triumvirat présent. Genesis venait de quitter en précipitation son baiser pour aider l’affreux clown à se relever et aller dans un siège pour ce requinquer, et une fois de plus, ce dernier lui avait reproché de s’être mêlée de chose qui ne le regardait pas ! Mais il en voulait tellement a Cecil qu’il allait passer l’éponge pour l’instant. En fait, Cecil se demander comment les autres membres du Triumvirat pouvait supporter un être aussi ignoble. Quelque part, le paladin éprouver du respect pour Kuja, car ce dernier savait mener des joutes uniquement verbales dans lesquelles il ne faisait pas intervenir de menace stupide, préférant exposer son point de vue, une méthode noble a la hauteur du personnage qu’il semblait incarner. Sephiroth avait également fait forte impression sur le roi de Baron. Il était diplomate et malgré qu’il est cherchait à caché son visage, il semblait quelqu’un de confiance, au moins jusqu'à une certaine limite. Mais ce Kefka…Non, même un paladin ne pouvait pas rester indifférent devant un personnage comme celui la. Lorsqu’il le vit lever le doigt en l’air, Cecil comprit tout de suite ou il allait en venir. Ses réflexes étaient cependant parfaitement rodé ! Sortant son beau bouclier de cristal Lunaire, caché dans son dos derrière sa cape écarlate, il se plaça devant Lenne histoire de la protéger des rayons de l’arcane. Cette dernière, si elle était bien diriger vers le paladin, toucha toute la salle et finalement, si Kefka c’était montrer un peu plus observateur, il aurait remarquer que c’était un de ses alliées, c’est à dire Garland, qui venait de subir le plus de dommage. En effet, en bon chevalier noir, Garland était sensible a tout type de lumière, alors que Cecil lui, paladin de son état, ne pouvait pas être menacer par une version trop faible de cette arcane qui était en-cartable dans les magies du sacre. Après cette démonstration, le bouffon affirma qu’il avait apprit à focaliser son incantation sur une seule personne...Ce qui n’était pas totalement vrai, car tout les membres présent avait du subir l’effet de cette lumière. Kuja risquait fort de ne pas appréciez avoir était toucher par son collègue, surtout qu’il n’était pas très loin de Kefka au moment de l’assaut. Mais Garland, qui était sensible a la moindre lumière, était le membre du Triumvirat qui avait le plus encaisser. Quand la pression sembla se relâcher, il put enfin baisser le bouclier, observant un Kefka triomphant et fier de lui. Un rapide coup d’œil sur Cecil montrait qu’il avait perdu sa belle cape rouge qui avait brûler dans l’incantation, mais l’armure et le bouclier eux avait tenue le choc, bien que les deux affichait des traces de brûlures aux endroits les plus chauds. Peu importe pour lui. Les blessures était grave, mais elle n’allait pas l’empêcher de marcher et continuer d’adopter une attitude normale. C’était la base de tout paladin : on masquait ses blessures pour éviter d’inquiéter les autres personnes présente dans la salle. Ainsi, il se dirigeât vers le chevalier noir Garland sans trembler, même si il affichait quelques blessures au visage, il ne semblait toujours pas vouloir tomber, pliez un genou, ou même gémir de douleur. Il avait tenu bon pendant l’incantation, il allait continuer maintenant, ne pas offrir le plaisir a Kefka de l’avoir vu souffrir…Ce serait probablement la nuit la plus dangereuse de sa vie, car il avait comprit que l’esprit déranger du pôle ne lui ferait probablement pas de cadeau…Une fois arriver devant Garland, il posa la main sur son bras pour utiliser un sortilège de guérison sur lui.

« Vos blessures sont douloureuse, mais elles guériront vite…Ne vous inquiétez pas pour cela. Ce n’est pas grand chose, mais vous devrez bien veillez à ne plus subir une nouvelle fois cette attaque ou la prochaine fois pourraient vous être fatales… »

Il avait ranger son bouclier et avait parler sur un ton de médecin compatissant au chevalier noir. Puis il prit place sur le fauteuil a coté de lui, indiquant à Lenne de venir le rejoindre. Finalement, le paladin se montrait intéresser par une conversation avec l’homme en armure qu’il avait mal juger. Son comportement avec Paine était des plus courtois. Mais plus que tout, il avait fait parfaitement ce que l’on attendait d’un paladin et il était passer juste devant Kefka sans même lui prêter attention, ne semblant pas du tout terroriser par l’ange de la destruction…

_________________


Dernière édition par le Ven 3 Aoû - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimepouvoir.forumotion.com/index.htm
Xiah
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 26
Prénom : Trisha
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Ven 3 Aoû - 5:49

Lorsque Xiah sentit les mains de Genesis sur ses épaules, elle comprit immédiatement ce qu’il comptait faire. Cependant, la délicieuse badine circée attendit que lui-même se sépare d’elle, prenant le temps de profiter de cet instant qui allait se terminer d’une seconde à l’autre. Justement, le Rhapsodos décolla ses lèvres des siennes, s’excusant de devoir quitter si précipitamment, mais que sinon, tout ceci allait mal tourner. Xiah hocha simplement de la tête, avant de suivre les mouvements de Genesis qui se dirigea vers Kefka, étendu sur le sol dans une bien comique position. Si Xiah ne connaissait pas le tempérament du clown, la jeune femme aurait sans doute rigolé en silence, cependant, elle se contenta de croisé ses bras, observant attentivement la scène, craignant malgré elle une réaction spontané de la part de Kefka. Cependant, avant de se diriger vers le pôle, Genesis pirouetta vers Kuja, affichant un air questionné sur le visage de la fallacieuse chérubine. La demoiselle ne cru pas ce qu’elle vit par la suite, les rumeurs parlant de l’étrange comportement du Rhapsodos seraient donc réelles… Un comportement changeant, passant soudainement de l’arrogance à l’ironie totale, de la méchanceté à une soudaine gentillesse comme spontané. Le ton de sa voix fut cependant remplit de franchise, mais d’un froid à donner des frissons dans l’échine dorsale. Il s’excusa auprès de l’ange de la mort, ce qui n’accentua pas la surprise sur le visage de Xiah. Au contraire, cette dernière perdit toute expression questionner ou même amusé, laissant son sourire s’effacer lentement, fixant la scène avait attention. Tout ceci allait mal tourner, dire que cette soirée fut à l’origine pour soi-disant sympathisé, mais maintenant, peu importe le plan de Sephiroth, tout ceci était tombé à l’eau, car Cecil Harvey venait de provoquer Kefka d’une manière suicidaire… D’ailleurs, Xiah tourna ses délicates prunelles violettes vers le paladin, et murmura, seulement pour elle car même l’illustre protagoniste ne pouvait l’entendre.

« C’est suicidaire… À quoi ce paladin pouvait penser ? »

Ce n’était qu’un délicat souffle blasé provenant de ses fines lèvres rosées qui venaient de mourir dans l’air dans une houleuse descente fiévreuse, s’évaporant au fil des paroles de la belle. Sa chevelure enténébrés vint paresseusement cacher le champ de vision de la badine, forçant cette dernière à passé ses fins doigts au niveau de son enchanteur visage pour repoussé les mèches rebelles qui, obstinément, tombaient devant ses yeux mielleux. Ce même souffle qui s’était évaporé de manière magique revint à ses lèvres lorsqu’elle poussa un fin soupir qui passa inaperçu dans la salle, puisque l’attention de toute l’assistance semblait fixée sur le clown et son soudain sauveur, soit son bien-aimé Genesis. D’ailleurs, l’enchanteresse demoiselle tourna d’un geste lent et paresseux sa tête pour balayer rapidement la salle du regard et le fixé sur un même point, c’est-à-dire le Rhapsodos qui semblait soufflé des mots à l’oreille du démentiel être. Alors que le ténébreux protagoniste revenait à ses coter, le mignard sourire qui s’était évanouit revint lentement à ses lèvres, planant vaguement tel un regard attentionnel comme contenté. Maintenant près d’elle, l’éphèbe passa un bras qui se voulu sans doute protecteur autour de la belle chérubine, la rapprochant immédiatement de lui, et Xiah ne se fit pas prié pour posé de nouveau ses mains là où elles se trouvaient à l’origine ; une sur la taille du damoiseau, l’autre sur la poitrine de ce dernier, fixant l’assemblée d’un œil de lynx, guettant le moindre geste douteux de la part de Kefka Palazzo, ou même d’un autre membre de l’assistance…

Le regard de Xiah sembla se voilé d’un drap obscurantisme. L’attention de la belle sembla ailleurs pendant un bref instant, cependant la présence de jouvenceau la ramena bien rapidement à la réalité, alors qu’elle tourna lentement la tête vers lui, question de croisé son regard d’un bel éclat vert qui ne cesserait donc jamais d’hypnotisé la jouvencelle. D’un geste frôlant à peine la peau du sigisbée, la douce concubine de ce dernier repoussa délicatement, d’un geste quasi affectueux, une mèche châtain rougeâtre vers l’arrière, lui permettant ainsi d’admiré ce regard d’un vert éclatant mystérieux et envoutant. D’une voix chantante, telle une douce cantilène, la fine et délicatesse fleur laissa sa douce main sur la joue du Rhapsodos, empêchant ainsi l’indiscrète boucle de retomber devant ce regard émeraude auquel elle était maintenant accrocher, elle prit la parole d’une voix si douce que l’on aurait cru un délicat hymne émit par le plus bel oiseau.

« Ce regard qu’est le tien possède une brillance mystique d’une rare magnificence. Étincelles à laquelle je ne pourrais plus m’arracher tant que l’obligeance ne m’y forcera pas. »

Autrement dit, elle venait de le complimenté sur ce regard verdâtre qu’est le sien. Cette flatterie n’était nulle autre que vérité, la demoiselle n’ayant pas pour principe de mensonger. De plus, la chérubine possédait une étincelle d’une rareté pure, indiquant la franchise de ses affirmations. Elle n’aimait pas simuler des compliments de ce genre non plus. Le ton de son enchanteresse voix, qui ne fut alors qu’un chuchotis destiné uniquement à son adoré, témoignait une pincette de tendresse qui ne serait dès lors qu’un présent offert à Genesis, et personne d’autre n’en aurait l’opportunité. D’une mouvance inspirant la douceur, Xiah laissa glissé sa main le long de sa joue, avant de délicatement reposé la paume de sa main, ainsi que ses fins doigts de fées, sur la poitrine de l’adonis. Alors que la demoiselle laissait vagabonder ses yeux lilas foncés sur le visage de son séduisant ami, la voix de la prima donna de l’assemblée, soit Lenne, éclata sans avertissement. Sa voix habituellement soufflant comme un délicat chant digne du rossignole venait de tonner sur le paladin qui avait injustement, selon elle, fait tomber le Seigneur Kefka. Elle sembla indigner que son illustre nouvel ami ai causer cette chute sur le clown qui, même s’il le méritait, ne semblait pas être une victime pour Cecil qui venait de causer une faute grave en faisant tomber cet être machiavéliquement intelligent…

La délicieuse demoiselle tourna alors la tête vers le saltimbanque qui venait de prendre la parole à l’adresse du Rhapsodos. Les paroles de ce dernier furent cependant vague, avant qu’il ne convive Genesis à continuer ce qu’il faisait avant d’être malencontreusement déranger par la chute du polichinelle. En entendant ses mêmes dires, un mignard sourire éclaira les invitantes lèvres de Xiah. Ce clown était peut-être un pitre doté d’une intelligence démentielle pouvant dépasser les bornes, il était cependant d’un genre à possédé un comportement basculant dangereusement de l’enfantin blagueur au dangereux bateleur. D’un geste vif, Kefka se releva de son siège, semblant visé l’unique personne ayant causé sa chute, le paladin de lumière lui-même. Cependant, avec la cantatrice derrière lui, il semblait logique qu’il ne pouvait causer une attaque. Hormis cela, Kefka ne s’empêcherait pas de se venger face à ce fourbe qui avait même osé penser humilier le Seigneur Palazzo. Ce dernier, d’ailleurs, s’arrêta au centre de la pièce, levant un bras en l’air, ce qui n’était rien de bien rassurant pour les gens présents dans la pièce. La jeune belliciste fixa prestement le clown, guettant ses moindres faits et gestes, restant contre l’ex-SOLDIER par sécurité sans l’ombre d’un doute.

Kefka s’écria alors des deux mêmes mots d’un air dérangé qui sembla figée toute la salle. Xiah laissa son regard violet sur le bras lever du polichinelle, avant de le voir brusquement s’abaisser en direction de Cecil Harvey. Un éclatant rayon de lumière frappa en direction du paladin, mais ce lumineux éclat aveugla tout le monde dans la pièce. La délicieuse demoiselle plaqua son visage contre son bien-aimé, fermant ses yeux par la même occasion, protégeant sa vue. Lentement, la colonne lumineuse s’apaisa, avant de devenir un mince filet, et disparaitre complètement. L’enchanteresse Xiah releva lentement la tête, sans pour autant de défaire du Rhapsodos, et regarda la pièce. Les autres membres se remettaient tout juste d’une telle clarté aveuglante. Elle passa le revers de sa main droite sur son œil du même coter, avant de délicatement reposer cette première contre la poitrine de Genesis. Cependant, surprise, Cecil se protégea grâce à un bouclier de cristal qui repoussa la lumière qui, à son tour, alla frapper Garland, le sigisbée noir. N’ayant pas calculé le coup, le jeune paladin alla s’excuser auprès de Garland et lui affirmant que ses multiples blessures étaient douloureuses mais qu’elles guériraient rapidement. Xiah baissa alors la tête, laissant quelques boucles châtaines tomber devant ses yeux d’un lilas plus foncé qu’à la normal. Un souffle blasé, qui vint s’évanouir paresseusement dans l’air, ce fit entendre, mais seulement du sigisbée surnommer l’ange noir. Un soupir, simple souffle exprimant plusieurs choses, mais en ce moment, l’expression de ce souffle fut le fait que la douce belle était lassée de ces événements. Lentement, la fine et délicate fleur releva la tête, croisant de nouveau, et ce de manière fortuite, les yeux d’un vert Mako appartenant au jeune éphèbe. La bambine lui adressa un fin sourire, avant de prendre la parole, partageant ses inquiétudes et ses songes.

« Tout ceci ne termina qu’en drame si tout ceci ne fait que perdurer. Le paladin semble emplit de détermination afin de protégé cette fine demoiselle cantatrice, et la folie du Seigneur Kefka risque bien de dépassé les bornes si Cecil ne cesse pas ses enfantillages… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genesis
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 332
Age : 30
Prénom : Josué
Niveau : 50
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Ven 3 Aoû - 17:47

A peine avait-il rejoint sa belle qu'il sentit une nouvelle présence arriva dans la pièce. Tournant la tête vers l'entrée, Genesis ne vit qu'une fillette avancer dans la foule... Il s'agit de la ninja qui les avait observée à Junon pendant toute leur progression, ainsi donc elle était venue jusqu'ici une nouvelle fois... Elle ne manquait pas de courage, sans doute moins que d'un sens de l'orientation ou peut être une once d'intelligence qui l'aurait fait suivre tout le monde. Une voleuse n'avait pas sa place dans une telle forteresse car la seule chose qu'elle serait en mesure de voler n'existait pas : essayer donc de voler de la lumière... Cependant, Yuffie était loin d'arriver au meilleur moment, le Seigneur Kefka scrutait la salle pour punir tout le monde qui semblait discuter rompant donc la tranquilité temporelle du pitre. Il ne comptait pas leur faire part de son courroux maintenant dans tous les cas : son esprit était orienté principalement sur une personne, cette même personne qui l'avait provoqué et profondément humilié. Sans doute allait-il se voir subir le pire des chatiments mais même si la lumière du jugement pouvait être concentrée, elle n'en sera pas moins dangereuse pour toute l'assistance. Ce fut d'abord Genesis qui eut le droit à des remarques, il avait osé toucher cette source de puissance et de folie et il en subit les frais dès l'instant où les mots du clown lui traversèrent l'esprit. Pour toute réponse, Genesis prit un air honteux et dit vivement :

- Toutes mes excuses seigneur Palazzo...


Il encouragea ensuite Genesis à continuer son batifolage avec Xiah en ajoutant simplement qu'il prenait très au sérieux sa proposition, c'était à s'en douter... Il précisa même qu'il s'agirait de sa punition, punition qui toutefois ne serait peut être pas si délicate s'il devait la faire seule malgré qu'il se doutait que Kefka ne le laisserait pas seul et qu'il lui infligerait encore une fois sa présence. Le jeune Rhapsodos commençait à y être habitué de toutes façons et il savait désormais à quoi s'en tenir avec lui. Sans son intervention, sûrement bien plus d'une personne aurait pu souffrir de ce qu'il avait l'intention de faire et, même s'il allait être momentanément épargné de la mort, les souffrances de Cecil n'était pas encore arrivées à son terme...

L'ayant encouragé ainsi, Xiah et Genesis continuèrent donc leur calin et de la même manière que précédemment, la douce chérubine posa délicatement une main sur le flanc de son ami et l'autre sur la poitrine, le tout en restant aussi attentive que l'était le jeune homme envers Kefka qui d'un mouvement lent mais certain venait de poser son verre et s'était relevé de son fauteuil avant de faire les cents pas provoquant de ce fait un temps d'angoisse mais aussi de curiosité de la part de toute l'assitance. Le jugement du seigneur ne tarderait pas et il prenait plaisir à les faire attendre en sachant parfaitement ce que la plupart pensait : allait-il ou non abattre sur le champs le paladin ? Bien sûr que non, mais sa souffrance sera grande... Le regard de Xiah croisa celui de son amour et le compliment qu'elle lui fit aurait très bien pu être à double sens et permit à Genesis d'afficher un sourire dans une réponse tout aussi passionée :

- L'étincelle qui est visible dans mes yeux n'est autre que le reflet de ce que je peux voir et je dois admettre que ta vision des choses est entièrement exacte. Rares voire inexistantes sont les personnes à qui j'ai pu affirmer que leur beauté m'aveuglait et leurs yeux m'hypnotisait... Très certainement es-tu la première à qui j'ai pu faire une telle confidence.

C'est alors que la voix de Lenne si douce à l'ordinaire vint à se faire entendre... On aurait tout vu ! Le paladin avait aidé Genesis et Xiah et maintenant, c'était le tour de Lenne de prendre la défense du clown criant sur Cecil ! Les mots de Lenne eurent cependant plus d'impact que ceux du seigneur palazzo qui étaient empreinte à la violence et menaçant, Lenne parvint à faire réfléchir à ce que venait de faire le paladin qui culpabilisait maintenant en se rendant compte qu'il avait mis tout le monde en danger en s'attirant les foudres du stupide pôle du Triumvirat. C'est d'ailleurs le moment que ce dernier choisit pour attirer l'attention sur lui en levant le doigt en l'air. Attirer l'attention pendant un temps mais Genesis sentait la puissance qu'il canalisait et se doutait que la lumière du jugement ne tarderait pas à arriver. Mais avant cela, Kefka fit une phrase relativement courte mais tout de même longue et rébarbative car elle comptait six fois le mot présomptueux et trois fois prétentieux ne laissant donc que six autres mots différents et l'appellation du paladin utilisée à savoir Seigneur Harvey. La fureur de Kefka n'aurait pas été aussi poussée, probablement que beaucoup de monde en aurait rit mais le silence était total dès que la voix du clown cessait de toner.

Le pôle du Triumvirat baissa très rapidement sa main faisant de se fait un rayon de lumière éclatant qui tombait sur tout le paladin, la lumière du jugement. D'un mouvement tout aussi rapide, Genesis tendit sa main vers cette lumière qui commençait déjà à envahir la pièce sans avoir atteint le paladin et un voile rouge se forma juste devant le merveilleux couple. Cette magie ne servait certes pas à stopper la lumière de l'attaque ce qui aurait été parfaitement inutile ne serait-ce que d'essayer mais, contrairement au paladin qui avait utilisé un bouclier pour se protéger, l'éclat de la lumière avait été moins intense pour nos deux protagonistes et la chaleur énorme de l'attaque bien moins élevée. Malgré le blindage, Genesis ne put fixer cette lumière du jugement énorme et du fermer les yeux comme toutes les autres personnes de l'assitance. Il sentit la tête de Xiah se coller à lui et il plaça sa main qui avait lancé le blindage derrière sa tête d'un air apaisant. Le blindage perdura quelques temps et le jeune homme pouvait entre ouvrir ses yeux pour voir les ombres des personnes présentes mais sans pouvoir les discerner. Une fois que la lumière se dissipa, Genesis fit un mouvement de cette même main pour retirer le blindage et regarder les dégâts causés. Même lui, il sentait le brûlé par la puissance de cette attaque qui avait si chauffée la pièce qu'elle avait brûlée tous ses occupants. Bien que l'attaque avait prit Cecil pour cible, il ne semblait presque pas affecté et il se dirigea vers Garland d'un air provoqueur pour soigner les blessures du chevalier noir qui avait sans doute prit plus de dégâts que le paladin. Ce manque total d'intérêt envers Kefka allait sans doute l'énerver davantage encore et Genesis sentait qu'il était temps d'envoyer tout le monde aux chambres du château sans plus attendre.

Xiah l'avait elle même remarqué et si cela continuait de cette manière, la guerre que Sephiroth tentait tant bien que mal de contenir allait éclater par les imbécilité d'un clown et la persévérance d'un paladin. Le Rhapsodos écouta alors les paroles de sa belle avant de lui répondre :

- Je vais tenter de calmer le tout mais il n'est pas aisé de calmer Kefka. D'autant plus que le contredire peut une fois encore m'attirer des ennuis... Mais je pense savoir quoi dire pour ne pas qu'il lance un nouvel assaut...

Genesis se tourna vers le pôle du Triumvirat le plus instable et il lui dit alors en baissant légèrement la tête en marque de respect :

- Seigneur Palazzo, je proposerais bien à ce paladin d'aller se reposer maintenant. Il doit être exténué suite à votre illuminante attaque et cela ne fera de mal qu'à une personne d'aller dormir maintenant... Qu'en pensez vous ?


Bien entendu, Genesis savait parfaitement que Kefka désirait faire souffrir Cecil et cette personne qui aura mal d'aller dormir était cette dernière. Ce qu'il craignait cependant était que Kefka l'ignore complètement et ne remette ça une nouvelle fois et donne une double couche à tout le monde. Peut être Kuja interviendrait-il en sa faveur aussi car il fallait dire ce qui était visible : l'ange de la mort n'avait pas lever un doigt pour tenter l'arrêt de cette divine attaque lancée par le mégalomane. Xiah était toujours collée à Genesis qui ne faisait rien pour la repousser et, bien au contraire, il avait gardé sa main derrière son dos pour la garder près de lui...




Lenne restait près de Cecil et elle avait bien fait car elle aurait été légèrement plus en retrait, l'attaque l'aurait autant touchée elle que Cecil et elle aurait sans doute été bien plus affectée car elle n'était qu'une simple chanteuse et ne possédait pas le bouclier du paladin. Cecil s'excusa alors et Lenne, trop gentille pour être rancunière, tenta de le rassurer en laissant ces quelques mots de réconfort sortir de sa bouche :

- Vous n'avez nullement besoin de vous excuser Cecil, même le meilleur des paladins peut faire des écarts sous la pression. Avec ce qu'il se passe, c'est compréhensible que tout le monde soit sous pression puisque tout le monde craint une bataille.

Voilà que Lenne tentait de rassurer le paladin alors que c'était lui même qui tenait ce rôle peu de temps avant. Cependant, Lenne n'était toujours pas rassurée elle même et elle se rendit compte que Kefka préparait une attaque tout en s'adressant à Cecil avec des mots toutefois bien similaires... L'attaque qu'il lança laissa Lenne perplexe et elle fut totalement paralysée jusqu'à ce que Cecil ne vienne la protéger de son bouclier lui épargnant ainsi tout les dégâts liés à la chaleur. Mais elle dut fermer les yeux pour ne pas être aveuglée et c'est dès qu'elle entendit la voix de Kefka qu'elle les réouvrit. Les paroles de Kefka résonnèrent dans la pièce sans pour autant obtenir de réponse de la part du paladin qui l'ignorait complètement. Ce dernier s'occupa de soigner l'ennemi, le chevalier noir... Il avait du souffrir d'une telle puissance. C'est en regardant toute l'assistance que Lenne se rendit compte qu'elle s'en sortait bien : tout le monde avait été brûlé par l'attaque et sans doute que la guerre ne tarderait plus entre l'Hildegarde et le Triumvirat... Cecil n'étant plus aux côtés de Lenne, cette dernière le rejoignit rapidement allant donc tout près de Garland et elle dit à Cecil en lui adressant un sourire :

- Je vous remercie de m'avoir épargné une telle attaque Cecil, de cette façon on peut dire que vous méritez mon pardon.

Elle regarda le chevalier noir et ne fut pas rassurée de rester trop près de ce dernier mais elle était très proche de Cecil aussi et elle se sentait rassurée du fait qu'elle savait que le paladin ferait en sorte pour qu'il ne lui arrive rien...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Yuffie Kisaragi
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 218
Age : 35
Prénom : Kristy
Niveau : 38
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Ven 3 Aoû - 18:57

En examinant la piece, Yuffie remarque alors deux personne qu'elle avait suivit a Junon. Elle le regarde alors et remarque qu'un des deux l'avait remarquer,d'ailleurs cette personne tenait dans ses bras une jeune fille, sa devait être sa petite copine. Quand a l'autre, il se faisait remarquer tout simplement. Yuffie voit alors qu'il lève le doigt, elle sentait pas donc sortis de la pièce en se collant contre les parois. Alors qu'elle était dans le couloir, elle vois une lumière blanche dans la pièce et se dit qu'elle a bien fait de sortir de la piece. Quand tout fut fini, elle re rentre dans la pièce et vois que plusieurs personne était brulé, elle se dit qu'elle a bien fit de sortir de la pièce. Elle regarde alors le clown.

* Complètement malade se mec, heureusement qu'il m'est rien arriver a Junon><*

L'autre personne qui tenait la jeune fille propose au clown d'amener tout le monde au chambre. Yuffie, comme a son habitude, avait rien capter et n'avait pas comprit pourquoi le clown avait fait se sort, mais bon elle n'essayai pas a comprendre et se dit que c'était surement pour faire son intéressant. Yuffie se mit a regarder tout la pièce au cas ou qu'elle verrait quelqu'un qu'elle connaissait ou alors Vincent. Appart Sephiroth, elle ne reconnu aucun visage. Elle reste un bon moment a regarder la personne légèrement habilliez et qui avait de long cheveux argent, elle trouvait cette personne bizarre mais avait un certain charme. Pourtant, dans la façon dans il est habiller, il avait l'air efféminé mais Yuffie sentit qu'il était quand même dangereux. Elle baisse alors les yeux et soupire.

* Ou je suis tomber moi ? Mais bon, personne m'embête pour l'instant, tant mieux.^^*


Elle regarde la pièce en attendant sagement qu'il se passe quelque chose, en attendant, elle essayer de se faire un plan du château et une stratégie pour filer d'ici en cas de bagarre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garland
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 29
Prénom : Antoine
Niveau : 50
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Sam 4 Aoû - 23:23

Garland et Paine se turent au même instant. La vision de Kefka à quatre pattes aurait du amuser n'importe qui mais pas Garland. Le clown était l'un des Suzerains du chevalier noir et une offense envers son seigneur devait être puni. La réaction de Kefka ne se fit pas attendre. Après un cours discours digne de lui, l'ancien général magitek utilisa son arcane la plus puissante, la lumière du jugement, sur le paladin. D'après ce que Garland savait, cette magie avait été utilisée par Kefka afin de vaincre l'empereur Gestalt (l'homme le plus puissant de Balance à l'époque), détruire des villes entières et couper des continents en deux. Par chance, la magie de Kefka fut inhibée par le puissant bouclier anti-magie des lieux. Dans le cas contraire, le millenium d'obsidienne n'aurait plus été qu'un tas de cendre.
Par contre, la puissante luminosité dégagée par l'incantation brûla les yeux du chevalier noir. Sous cécité, Garland ne vit pas le paladin s'approcher de lui et lui lancer un sort de vision afin de lui rendre la vue.

Ouvrant les yeux, Garland s'attendait à voir l'un des sous fifres du triumvirat, peut être un mage noir, ou même Paine, mais il eu un mouvement de recul en voyant Cecil. Non seulement celui-ci avait survécu à la toute puissante magie du seigneur Palazzo, mais en plus il avait eu la force de soigner le chevalier noir!
Bien que Cecil fasse tout pour masquer ses blessures, il était évident que le paladin était sérieusement blessé. Garland reconnu bien là la mentalité de ses anciens ennemis! Quand comprendront ils qu'en se protégeant eux-mêmes, ils pourront aider plus de gens à l'avenir? Un paladin mort en protégeant une personne ne pourra plus jamais sauver de vie!

Mais Garland n'oubliait pas que le chevalier blanc était son seul lien avec son passé et son ordre. Si la caste des paladins avait survécu sur le monde de Cecil, il était fort possible que celle des chevaliers noirs ait également perdurée!

Génésis eu la présence d'esprit d'inviter Cecil à aller se reposer. Parfait! C'était l'occasion pour lui d'en savoir un peu plus. Se levant, Garland se tourna vers Paine et, après un splendide baisemain, s'adressa à elle.

-Navré de vous quitter ainsi, mais le devoir m'appelle. Cette conversation fut passionnante et j'espère que nous aurons l'occasion de la poursuivre.

Puis il s'approcha du Seigneur Palazzo, du Seigneur Kuja et du paladin Cecil. S'adressant à ses deux supérieurs, Garland s'inclina en guise de salutation:

-Mes respects mes seigneurs. Avec votre permission, j'aimerai escorter le Seigneur Harvey jusqu'à ses appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Lun 6 Aoû - 22:25

Cloud etait entrer depuis peu dans l'Hildegarde depuis Edge ,c'etait Tifa qui lui avait dit que la Hildegarde et une opposition certaine face au Triumvirat,Les 3 grandes Tetes il les connaissaient plus ou moin , Kuja etait un manipulateur , Kefka un fou et Sephiroth ....c'etait tout tracé.Tifa lui avait dit que Yuffie etait elle aussi dans la Hildegarde, elle qui avait des materias plein les poches.Cloud pris sa moto et se dirigea vers le Teleporteur qui le meneré a Hera.Quand il s'y rendit Cloud admira le teleporteur c'etait une belle machine.Un garde l'aretta et lui demanda ses papier , Cloud exasperé lui montra puis se mit dans le teleporteur avec sa moto a coté.Le teletransport fut bizarre Cloud n'aimait pas cette sensation aprés etre sortit du teleporteur il reprit sa moto et fonca vers le Palais du roi qui etait le Fondateur de la Hildegarde .Tout etait different ici , c'etait etrange quand il trouva le palais il y demanda a voir le Roi quand on lui appris qu'il etait partit soir le Trio infernal sur Terra il rala quelque peu.Il demanda a l'hotesse de le rensiegner

(Mince,il sont deja partit faut que je les rejoingnent)

"Euh ca fait longtemps qu'il est partit ?"

"Non pas vraiment ."

'Trés bien je suis un membre de la Hildegarde et je doit absolument les rejoindre"

"Suivait les escalier a gauche on y renge les vaisseaux vous pouvez vous servir"

"merci.."

Cloud suivit les escalier puis observa cette salle remplie de vaisseaux il choisi un modele assez petit qu'il reconaissé grace aux bouquin de cou-cou de Cid il ne savait pas trop piloter mais il se debrouilla et fit cap sur Terra.Cloud appréhendait sa venue il etait meconnu de tous saf de Yuffie et puis Sephiroth le verrai meme si il n'en avait pas peur la rencontrer allait etre tumultueuse.Aprés un long moment a bord du vaisseaux il finit par atterir prés de ce magnifique palais.Soudain une tempete etrange arriva sur terra elle n'etait pas naturelle car elle venait d'en Haut de la Forteresse.il ne pretta pas attention et s'abrita.Cloud scruta les alentour puis entra dans la salle souriant il regarda les invités et ne connaissait personne ou que devue et Yuffie n'etait pas la.Il remarqua qu'il yu avait de la nourriture sur les table et personne ne semblait manger.

"Excusez moi de mon retard , c'est gentil pour le repas mais j'ai manger dans le vaisseaux..."

il vint s'assoir prés d'une petit homme masqué il le regarda et souria puis il regarda droit dans les yeux Sephiroth ne preferant pour l'instant ne pas interferé dans les disscussion .Il interviendrait au moment opportunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Pôle du Triumvirat
Angel Of Death
Pôle du TriumviratAngel Of Death
avatar

Masculin
Nombre de messages : 344
Age : 30
Prénom : Romain
Niveau : 60
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Jeu 9 Aoû - 0:38

*Les derniers évènements qui s'étaient écoulées dans la pièce s'étaient enchaînés assez rapidement. Tout d'abord, Genesis qui avait semblé être absent lorsque Kuja lui avait fait son discours, prit alors compte les dires de ce dernier, et réalisa subitement l'ampleur de son comportement inadmissible. Comme si il avait eu un déclic, il s'était agenouillé devant le pôle du Triumvirat à qui il devait respect, fidélité et obéissance, afin de s'excuser platement et avec franchise. Puis le seigneur Rhapsodos s'était relevé et avait aidé Kefka à faire de même, après que le paladin Cecil eut le toupet et la folie de faire trébucher l'effroyable clown sous les yeux de tous. Genesis proposa d'aileurs ses services à Kefka s'il désirait se venger. Mais le seigneur Palazzo ne mit pas beaucoup de temps avant de réagir, et après s'être énervé comme on pouvait logiquement s'y attendre, il déclencha une attaque. Il s'agissait d'une variante de la lumière du jugement, une projection de lumière incinératrice amoindrie et focalisée sur une seule cible bien précise, en l'occurence le paladin. La puissance du sort avait ensuite été diminuée, du fait de l'enchantement généré par la Lumière divine du Milenium d'obsidienne, le même sortilège qui avait déjà minimisé l'attaque de Bibi. Cecil était donc toujours en vie, mais ses blessures étaient sérieuses.*

Kuja : "Hinhinhin... Très cher seigneur Harvey... Vous avez eu l'outrecuidance de nous provoquer, vous en payez dorénavant le prix..."

*La réaction de l'assemblée était partagée entre stupeur, terreur et indifférence. Comme si la majorité des personnes présentes avaient eu peur et étaient horrifiées par l'attaque de Kefka, mais en même temps ne trouvaient rien à redire à la réaction du seigneur Palazzo. Tout le monde savait cet homme assez dérangé, et avait pu voir que c'était le paladin qui avait déclenché les hostilités, tout comme le mage noir Bibi précedemment au cours de la soirée. La couverture du Triumvirat était donc plus ou moins conservée. Genesis invita ensuite Cecil à se reposer, et Garland quitta ainsi Paine pour se diriger vers les 2 pôles et le roi de Baron. Il reconnaissait sûrement en ce dernier l'un des rares représentants de son monde, et faisant partie d'un ordre rival, le paladin devait avoir des informations concernant celle du chevalier noir. Garland demanda alors à ses supérieurs l'autorisation d'escorter le paladin.*

Kuja : "Notre cher Sephiroth est en train de faire préparer les chambres pour nos hôtes, nous ne savons encore pour le moment quels seront les appartements du seigneur Harvey. Néanmoins, je soutiens le fait qu'il est nécessaire pour notre cher paladin de se reposer. Si vous le souhaitez, escortez-le donc là où vous savez, il sera en lieu sûr..."

*L'allusion du génôme était volonatirement peu claire voire fumeuse, obscure, et prononcée sur ce ton si déstabilisant. Ce dernier pouvait lire le doute dans les yeux de chacun des membres de l'Hildegarde... Et leur réaction était tout à fait fondée pour peu que l'on ait jadis fréquenté certains représentants du Triumvirat, tels que Kuja lui-même... Puis arriva dans la pièce le non peu célèbre Cloud Strife. Le génôme le connaissait, il l'avait rencontré à Esthar lors du sommet du Consortium. Ce dernier s'excusa de son retard, et déclara qu'il avait déjà mangé.*

Kuja : "Bonsoir cher Cloud Strife, vous êtes le bienvenu parmi nous, cela va de soit ! Vous me voyez ravi de vous retrouver, qui plus est en ces lieux ! La dernière fois, je n'ai pu faire autrement que de vous appeler "l'homme blond" ou le "blondinnet". Avec tout mon respect et l'infinie estime que porte dans mon coeur à votre égard, sachez que l'on ne m'avait point communiqué votre identité lors de notre précédente rencontre. Mais je vais mettre un point d'honneur à me... Ratrapper pour ainsi dire. Bien sûr, je sais que beaucoup attendent de moi afin que je me ratrappe de mes actes passés, mais ce sera en revanche bien plus compliqué dans ce cas-là, hahaha ! Peu importe, je m'égare ! Vous avez du éviter la tempête nébulaire de peu, c'est un miracle que vous ayez quitté votre vaisseau à temps... Je n'ose même pas imaginer l'état dans lequel il doit être à présent. Permettez-moi donc de vous offrir un rafraîchissement ou bien une collation. Mes mages noirs se feront un plaisir de vous servir au bar ci-contre !"

*Le génôme avait à nouveau parlé sur ce ton si spécial, semant le trouble et faisant naître le malaise. C'est alors que quelqu'un d'autre entra dans la pièce. c'était à nouveau une personne d'une grande importance, mais cette fois-ci, qui comptait dans les rangs du tout puissant Triumvirat. Un sourire se dessina sur le visage de Kuja. Celui qui venait de faire son apparition était l'un de ses plus grand alliés et l'un des plus puissant au Triumvirat. Probablement la personne de qui il était le plus proche, car elle était celle qui lui correspondait le plus, étant donné leurs points communs tels que la maîtrise du verbe, la manipulation, ou une certaine noblesse et la sophistication.*

Kuja : "Nobles invités, j'ai l'honneur de vous présenter le seigneur Vayne Carudas Solidor, héritier originel du royaume d'Archadia d'Ivalice, et grand inquisiteur du Triumvirat."

_________________
-The weak lose their freedom to the strong, and it is the providence of nature that only the strong survive...-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephiroth
Pôle du Triumvirat
One Winged Angel

Pôle du TriumviratOne Winged Angel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 29
Prénom : Henry
Niveau : 60
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Jeu 9 Aoû - 10:39

Pendant ce temps sur Héra un complot était mené à bien. On ne savait trop de quoi il s'agissait dans les rues de Lindblum mais on disait qu'il s'agissait d'un mauvais coup orchestré par des réfractaires au consortium qui avait pour base, dans une contrée lointaine du Nord, une ville en expansion et à l'écart des autres. Une ville ancienne à l'histoire chargée autant de mystères que de merveilles. C'est à Gaza-Est que se tramait ce qui resterait à tout jamais gravé dans la mémoire de chacun, l'enlèvement d'un des téléporteurs du consortium. Les grands téléporteurs étaient le seul moyen de traverser l'espace suffisamment vite pour atteindre une autre planète. Les inter-planètes étaient redoutées pour les champs d'astéroïdes et il était inconcevable de passer sans risque.

Sans son téléporteur une planète était aussi nue et isolée qu'un oiseau posé au sol. Et elle était également en proie, autant que le volatil, à son prédateur. C'est après un dernier appel en destination du vaisseau amiral de l'Hildegarde qu'on découvrit avec stupeur et effroi la perte du contrôle du cercle, liaison à la fois commerciale et politique de Héra avec le consortium.

A cet instant personne ne savait ce qui allait advenir de la planète mais une chose était certaine, il fallait absolument récupérer l'anneau de métal. S'ils en avaient gardé le contrôle ce sont les Forces alliées qu'on aurait envoyé. Heureusement de bons contacts avec l'Hildegarde existaient encore avec le consortium. Seulement, indisponible pour le moment, il fallait trouver un autre moyen de le récupérer avant qu'il ne sorte de l'orbite de Héra et soit encore plus difficile a ramener. Les plus grands scientifiques se penchaient sur la question. Il fallait calculer l'angle exact d'entré dans le champ de gravité de Héra afin qu'il ne quitte pas l'orbite ou ne s'écrase pas sur la planète cela en cas de sortie de l'orbite. Mais tous ces calculs demeuraient parfaitement inutiles tant que le téléporteur ne retournait pas sous leur contrôle. Un programme complexe servait de configuration au cercle gris mais aussi permettait de l'activer et de le diriger.

Un phénomène interpella cependant un des astronomes, le téléporteur semblait se diriger avec une précision incroyable vers la planète de Vana'diel, ou plutôt était dirigé de tel façon que le champ de gravité de cette planète le prenne pour satellite. La coïncidence était trop grossière et il ne fallut pas beaucoup de temps pour que chacun le sache. Il fallait dire que Gaza-Est avait déjà colonisé une bonne partie de Vana'diel sans que personne ne les en empêche. Tous se moquant bien qu'une planète aussi insignifiante et dépourvue de richesse puisse être colonisée par une civilisation aussi faible. Le doute n'était donc plus permis. L'information fit le tour de la planète et fut aussi transmise au Triumvirat. Sephiroth était le premier à l'apprendre, il devrait prendre des mesures, Vana'diel ne pouvait se dresser contre le consortium sans que le Triumvirat n'en profite pour lui faire les beaux yeux. De plus cela leur permettrait de déplacer leur immense bâtiment sur une planète dont ils auraient le total contrôle.

Alors que tous tergiversaient encore on vit une hausse soudaine et spontanée de la luminosité dans la pièce, signe que quelqu'un venait d'arriver par la colonne de lumière. Marchant d'un pas sur et régulier il s'extirpa enfin de la lumière pour se laisser voir et s'adressa à l'assemblée d'un ton sombre. Expliquant en détails la situation il ne manqua pas de préciser que à l'heure actuelle, et compte tenu des moyens dont disposait Héra, le téléporteur devait déjà être sortit de l'orbite de la planète.

"-Cela signifie donc qu'il est impossible de quitter la ceinture d'Héra pour le moment. Il va nous falloir du temps avant de déterminer avec certitude ce que le consortium a à gagner dans cette manipulation. Excusez si je prends partis."

Puis il se dirigea vers son confrère Kuja et son collègue Kefka en leur adressant un très secret sourire et un hochement de la tête plus affiché. Il les remerciait ainsi de s'être occupé des invités sans lui et surtout d'avoir tenu la distance pendant tout le temps qu'il lui avait fallut pour tout préparer. Les chambres étaient enfin attribuées et les mages noirs savaient qui diriger dans leurs appartements.

"-Si vous le voulez bien à présent nous allons nous séparer pour la nuit. La tempête devrait se calmer d'ici là et vos vaisseaux seront prit en charge le temps qu'il faudra. Nous reparlerons du téléporteur demain, je répondrais à vos questions."

Puis passant délicatement un message à Kuja, il congédia l'assemblée et s'en retourna vers Kefka et Kuja. Ils devraient se retrouver à la bibliothèque pour plus d'informations mais ils sauraient déjà ce qu'il leur annonça à cet instant.

"-Gaza-Est est derrière tout ca, c'est absolument sur. Le consortium doit déjà chercher un moyen de le prouver. Mais le consortium n'est pas absolument innocent dans l'histoire, nous aurons des comptes à régler avec eux."

Il avait parlé distinctement et il était improbable que seuls les deux autres pôles aient entendus ce qui s'était dit. Un clin d'œil plus tard, voulant s'attirer le jeu de ses collègues, il s'en alla vers les couloirs pour montrer le chemin des chambres. Puis se retournant vers Cloud qui venait d'arriver il lui adressa la parole afin de le rassurer. Lui, il ne pouvait pas l'ignorer. C'était bien la seule personne qu'il ne pouvait pas ignorer. Sa seule vue l'exaspérait au plus haut point. Tant de faiblesse et pourtant si fort. Mais il ne devait pas ceder à son jouet préféré, pas cette fois. Tout ceci était derriere lui et sa haine envers son ennemis aurait due s'amoindrir.

"-Encore une fois nous nous retrouvons, Cloud. Tu es en retard... tu n'auras qu'à demander ce qu'il faut savoir à cette chère ninja ! Au plaisir de te revoir."

_________________
-Il n'existe ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour l'utiliser.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com/
Vayne Solidor
Inquisiteur du Triumvirat
L'admin blond
Inquisiteur du TriumviratL'admin blond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 29
Prénom : Thomas
Date d'inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Jeu 9 Aoû - 15:30

* Les portes de cette immense pièce s'ouvrirent de nouveau. Un homme, visiblement grand, entrait. Il avait une prestence à faire frémir. Son regard en stupéfiait plus d'un. En effet, on pouvait voir dans ses yeux un subtile mélange de haine et de bienveillance, de meurtre et d'espoir, d'ambition et de confiance... Enfin bref nul n'aurait su dire à quel camp il appartenait. Il se tenait là, debout, devant les portes, et attendit un moment. Il en profita pour jeter un regard sur l'assemblée qui était réunie...

Mais pourquoi suis-je venu ? Pourquoi ai-je accepté de venir ? On m'avait pourtant dit qu'il y aurait de valeureux guerriers et de puissants mages... Enfin ne nous fions pas aux apparences...

Il avança d'un pas léger. Cela surpris tout le monde car il portait une armure noire étincellante qui d'apparence devait étre si lourde et si encombrante, mais pas pour cet homme. Il se déplaçait élégamment, avec grâce et détermination. Il avait tout d'un puissant monarche. Sa stature imposait, son regard figeait et ses paroles berçaient et subjugaient. Il alla se placer près de Kuja, le salua d'un geste solennel, puis se tourna vers l'assemblée. Il y eut un silence de mort qui s'installa. Tous retenaient leur souffle et on put voir un sourire mi-amusé et mi-dédaigneux chez Kuja. Alors il prit la parole et rompit ce silence qui pour certains devenait insoutenable...
*

"- Tout d'abord, Bonjour à tous, puissants guerriers, valeureux mages, roi tout puissant - il inclina légèrement la tête envers le paladin Cécil - il convient désormais de me présenter à vous. Je me nomme Vayne Carudas Solidor, je suis le noble héritier originel du royaume d'Archadia d'Ivalice, par conséquent, je suis l'empereur tout puissant, le monarche absolu de ces terres si riches et fertiles. Mais n'ayez crainte, je ne quitte pas mon majestueux royaume pour déclarer la guerre - il eut un étrange rire, rejoint aussitôt par Kuja -
Je suis simplement venu prêter allégeance aux deux puissances qui sont la votre et celle du Triumvirat. Je viens apporter ma contribution. J'ai bien entendu été convié à cette réunion par un grand homme et ancien ami alors je n'ai pu résister et me voilà.
Vous me voyez dès lors enchanté et ravi de vous connaître. "


* Le discours Vayne reflétait son rang très élevé dans la société. Il avait un franc pourparler. Pourtant son discours n'était que pure hypocrisie, pur mensonge, mais tout le monde avait l'air conquis. En effet, ormis les membres du Triumvirat, personne ne pouvait déceler la vraie nature de cette oraison. Vayne avait l'air si sincère, les paroles semblaient venir du plus profond de son coeur. Tout son discours inspirait confiance. Et pour sublimer le tout, il jeta à toute l'assemblée, un regard empli de piété et de confiance.

Enfin il se tut, le silence revint comme si un ange passait. Mais la seule personne qui bougeait, qui osait bouger était Vayne qui, après un discret sourire complice avec Kuja, alla s'assoir à ses côtés, puisqu'il y avait une place vacante.
A présent, tout le monde savait pourquoi Vayne était un monarche dans son monde. Il savait capter la foule. Puis quand Vayne vit l'effet que sa présence et son discours avaient produit, il soupira et ricana discrètement.

Quelle belle brochette d'abrutis ceux-là. Ils goberaient n'importe quoi tant qu'on les flatte et que l'on mente à leur sujet, flattant leur égo démesuré. Pitoyable...

Il secoua la tête nonchalamment, puis sourit et attendit...

Soudain, les portes se réouvrirent et le silence fut à nouveau rompu par une personne qui, cette fois n'inspirait pas la confiance, mais la terreur : Séphiroth en personne venait d'arriver. Tout le monde se leva, alors Vayne jugea bon de faire de même, surtout qu'apparamment, d'après Kuja, Vayne s'était installé à la place de Séphiroth, mais bon qu'importe, ce dernier était absent. Et les absents ont toujours tords.

Séphiroth fit donc son entrée et parla de choses que Vayne ne comprit pas, surtout parce qu'il n'écoutait pas. Il regardait par dessus l'épaule de Séphiroth pour voir qui était la personne qui arrivait encore. Il se présenta brièvement. Cloud Strife, Vayne ne connaissait pas ce nom là, c'est sans nul doute qu'il ne devait pas être très important...

Finalement, lassé d'attendre debout, il salua Séphiroth d'un signe respectueux de la tête, et se rassit, et attendit la suite des évènements...
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 28
Prénom : Mary mais appellez moi Loulou ^^
Niveau : 43
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 15 Aoû - 17:57

*La femme a la silhouette gracieuse, portant une arme plutôt large dans le dos regardait els nouvelle personne, Sephiroth était revenue, et son esprit s’était soudain beaucoup moins fatiguait.
Elle marcha vers l’un des grand canapés, elle prit sa lame d’un main pour posait le manche sur le sol, posant son doigts sur la pointe de celui ci. Elle la fit doucement tournait et celle si brillait au éclat des ténèbre, des morts, du sang. De toute ces spectacle meurtrier qu’elle avait donner, seul ou accompagner.
Mais, jamais, au grand jamais elle n’avait regretter d’avoir tuer. Peut être pour cela, qu’elle rester une sombre, mais fiers guerrier de la lumière ? pasque, sans le vouloir, elle était menait par des amis dont elle connaissait la façon de pensait, mais pas les raisons ?

Pour elle, sublime faucheuse d’âme, rien n’est plus important qu’on combat pure et dure, jamais elle ne recule devant un t’elle jeu, surtout si celui ci peut lui procurait du plaisir ! Même en la tuant. Peut importe, temps qu’elle s’offre un combat digne de se nom.

La dame au allure de Rockeuse et de chevalier noir passa un certain temps a regardait l’homme qui c’était présentait, et comme a son habitude, elle n’y plaçait aucune confiance. C’est homme la, du triumvirat, près a tout pour leurs pouvoir et leurs confort, ne méritait aucunement sa confiance.
Aucunement.
La sombre femme posa ensuite son regard sur cloud. Lui, qui était il ? qui était cette personne a la chevelure clair et au air bourrus. Pourtant de son camp (elle le sentait) il avait l’air peu confiant, un peu comme elle. Mais, se ne fut pas pour cela qu’elle ouvrit les lèvres pour lui adresser la parole.

Ses yeux rouges, démoniaque, froid et cruel, marquant nettement son coté malsain, mais aussi cette petite note d’insécurité permanente qu’elle vivait ici.

Donc la dame reposa les yeux sur l’homme au cheveux gris, plus clair que les sien, plus brûlant, plus souple, mais surtout plus long ! Alors qu’elle les maintenait par je ne sais qu’elle magie dressait sur sa tête, comme un feu sur une torche.

Bref, donc, toujours le même feu dans les yeux, posé cette fois sur l’homme a la chevelure plus sombre : Vayne Carudas Solidor. Avait il dit, son nom était de consonance noble a nans pas douter. Et Paine, n’avait pas du tout en admiration se genre de personne. Elle savait que ceux la pensait être plus fort que se qui sont comme Paine ! De simple personne venant des basse société. Des pauvres cartier de Spira.

Qu’importe de toute façon le lendemain elle serais repartie, avec ou sans les autres.

Sa lame tourner toujours sur elle même. Brillant et projetant des éclat sombre sur les murs. Son nom : Zugaikotsu. Ou crâne dans un langage commun. Du aux gravures sur la lame, mais surtout a la « garde » de cette forme particulière. Jamais ou presque nettoyer, un fine veinure sert « d’égouttoir » ainsi, un simple geste retire le sang du tranchant pour recommençait le massacre.
Elle était presque aussi large que celle de Cloud, mais, la sienne était plus pointu. Elle était presque aussi grande que la massamune de Sephiroth, dont le regard vert l’avait quelque peu envoûté quelque temps plus tôt.*

*Bon, pas trop le moment de pensé a cela, Sephiroth vennez de les congedier aimablement, bien que la demoiselle ne bougait pas. Elle rester sur le grand canapé. Faisant tourné sa lame comme medusé par celle ci.*


Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosa Farrell
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 29
Prénom : Aurore
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Dim 19 Aoû - 19:04

Cecil … Ces lettrines martelaient l’esprit de la Dame, scandait son allure si soudainement animée d’une célérité épeurée, comme si la Main Divine guidait de ses hyalines phalanges ses légères foulées. Venir en ces terres s’était avéré bien plus ardu que tout ce qu’elle s’était imaginé jusqu’alors. Cette idée de réunir les deux pôles en un lieu étranger ne lui avait causé que soucis et fâcherie et dès l’envol de son Suzerain, seule l’angoisse, de ses pas suppliciés, guettait l’ombre de la Chérubine. La belle enfant se fut intimée la quête de le rejoindre, délaissant ses devoirs et les confier ainsi à Kaïn le temps d’une absence. De Baron, Rosa traversa le Téléporteur et s’en fut vers la lointaine planète d’Hera, de là, la Jouvencelle monta à bord d’un vaisseau, en direction du Millenium d’Obsidienne. Elle aborda peu avant qu’une tempête n’heurtât les reliures argentines de l’aéronef.

Les soieries vaporeuses trémulaient d’un éclat épuré, se muant d’une effervescence badine et folâtre si bien qu’elles laissaient percevoir les jambes dansantes de leur Maîtresse. Affligeant les marches marmoréennes de ses foulées éoliennes, la Dame ne se laissa point distraire par la magnificence des lieux. Seul lui importait le désir de retrouver le Paladin. En son sein, elle se persuadait que quelque chose lui était arrivé en dépit des intentions pacifistes du nébuleux Triumvirat. Les escarpins sillonnés de reflets liliaux feutraient les ondes lustrales s’éployant sous la silhouette si savamment voilée de la Reine. Nulle créature ne vint à se dresser sur son chemin, ses menottes vinrent pirouetter le long des portes boisées afin qu’elle s’engouffrât en cette Citadelle édifiée de merveilles et de féeries.

« Cecil … ? »

L’élixir emmiellé coulant avec suavité d’entre ses lèvres pleines, à la pulpe carminée, carillonna promptement mais ne coudoya que l’écho de sa propre mélopée. Les étoffes bruissaient mollement, et l’allure s’apaisait trahissant le malaise qui sans nul doute lorgnait la Dame au gré de son avancée. Bien qu’elle se senti seule, il semblait certain que sa présence n’échappa point aux hôtes de la Citadelle. Alors un frisson acerbe fit frémir les courbes douceâtres de l’Infante qui s’émouvait de la détestable impression que d’innombrables œillades glissaient le long de sa silhouette. Les prunelles tréfilées se figèrent sur l’embrasure obombrée de laquelle émanaient des voix inconnues, les fins sourcils s’arquèrent sur son large front d’albâtre, brillant d’intelligence et de malice. La Demoiselle s’élança avec vélocité vers les palabres flottant jusqu’à son ouïe et la chaloupe éthéréenne acheva sa mascarade à la vue de cette Assemblée. Les iris cérulées escaladèrent les traits de chacun, les délinéant avec nonchalance, ne quêtant que le visage tant chéri de son Roi. Son cœur se serra alors que les prunelles fusaient vers le Paladin dont les limbes reluisants trahissaient d’injurieuses blessures. Le minois au tracé vénusien arborait néanmoins une moue affable et les boucles pâles et blondines vaquaient ses épaules graciles avec désinvolture.

« Veuillez excuser cette entrée si fortuite et permettez-moi de vous saluer en cette heure tardive. »

Souffla-t-elle de sa voix limpide telle une rosée matinière cajolant les pétales de chairs en mouvance alors les levantines immaculées ondulaient mièvrement. La Dame en une courbette maniérée honorait les hôtes avec le port impérial de ces êtres élevés au rang de Souverain. Mille fois ses regards fusaient vers les visages animés d’un rictus factice d’amabilité des Eminences du Triumvirat. Enfin, l’ombre de la Dame coulera vers l’être tant chéri à son cœur, les méandres de son esprit s’avilissant de sombres pensées et malgré tout les pommettes chryséléphantines se fardèrent d’une moue radieuse.

« Cecil … Je suis désolée, je n’ai pas pu m’empêcher de te suivre. Ne t’en fais pas, Kaïn s’occupe de ton Royaume. Quant à toi … Que t’est-il arrivé ? »

Un soupir expirait sur les lippes charnues de la Dame tandis que sa menotte éburnée effleurait d’une dolce chatterie le bras de son époux. C’était-il mis en une délicate situation ? Rosa était consciente que son entrée insufflerait étonnement, ravissement et mépris dans l’esprit des membres de l’Assemblée. Qu’importait ! Le fruit de sa quête s’éludait telle la lumière perçant la fâcheuse brumaille sous ses iris vivaces.


Dernière édition par le Lun 20 Aoû - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Harvey
Commandeur de l'Hildegarde
Roi de Baron
Commandeur de l'HildegardeRoi de Baron
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 32
Prénom : Gautier
Niveau : 45
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Dim 19 Aoû - 22:39

Le paladin n’avait prêté que bien peu d’attention au dire de Kuja, a vrai dire un personnage maniant le verbe aussi bien que ce mage devait être un menteur habille capable d’impressionner par les mots mais laissant les actes constamment en suspend. Bien qu’il se soit moquer de lui puis menacer d’une manière bien peu conventionnel le paladin, ce dernier n’avait fait aucun commentaire, pas même une phrase, car des personnages comme Kuja ne méritait certes pas qu’on use de la salive pour eux ! Néanmoins, tournant son regard vers Garland, il lui dit simplement

« Inutile de vous inquiéter pour moi. Je n’ai rien de toute façon… »

Il avait fixé le chevalier noir avec une attitude droite, souvent qualifier d’hautaine d’ailleurs mais ce n’était pas le cas. Il s’agissait la simplement de l’attitude normale d’un paladin en mission. Un homme blond entra dans la pièce ensuite et Kuja l’annonça sous le nom de Cloud Strife. N’étant encore jamais sorti de Baron depuis la fin de la guerre contre Zemus, Cecil ne connaissait personne dans l’Hildegarde, et il ne faisait donc que suivre le cours des évènements. Mémorisant chaque nouveau visage, le paladin prenait en note dans son esprit tout ce qui pouvait être intéressant sur ses alliées et ennemis potentiels. Lenne l’avait remercié pour avoir échapper au pire avec l’attaque de Kefka, mais ce dernier c’était contenter de lui adresser un hochement de tête pour lui signifier que cela était tout à fait normal. Vint alors une nouvelle personne, cette fois du Triumvirat…Vayne Carudas Solidor…Un nom qui tue ! Cet homme venait probablement de la haute ! Ce dernier après avoir saluer l’assistance dans une manière toute politicienne se présentât comme l’héritier du trône d’Archadia d’Ivalice. Le peu d’information qu’il avait eu au sujet de cette contrée était trop vague pour qu’il puissent démêlé du discours de l’empereur le vrai du faux, mais quelque chose n’était pas net…Il parlait avec un verbe assez proche de celui de Kuja, vocabulaire un peu moins précieux certes, mais contrairement a lui, il ne faisait que distiller compliment aux oreilles de tous les interlocuteurs présents dans la pièce ! Ajouter au fait qu’il fassent parti du Triumvirat, cela ne lui permettait pas d’avoir l’air honnête…Enfin, qui vivra verra. Sephiroth fini par revenir. Il annonça à l’assemblé que les chambres étaient prêtes et que tout le monde serait séparer pour la nuit. Dans l’absolue, c’était une bonne idée, car il préservait l’intimité de chaque participant tout en assurant le gîte, mais dans la pratique, en séparant tout le monde, il affaiblissait naturellement le groupe et pouvait se débarrasser facilement des gêneurs, c’est à dire lui et Paine en priorité, qui n’avait pas hésiter à exprimer leurs opinions sur les sujets évoquer par l’assemblée ! Quelque chose sembla préoccuper l’ange noir sur une contrée nommé Gaza Est en rapport avec le Consortium, mais une fois encore, ses propos furent placé dans l’objectif de semer le doute dans l’esprit de l’assemblé. Bien qu’ils méritent réflexion, ce n’était pas le moment de ce torturer les neurones avec des problèmes politiques, d’autant plus qu’une aura familière c’était rapprocher…Elle était donc finalement venu. Il ne pouvait pas dire qu’il était surprit, ce n’était pas la première qu’elle le suivait alors qu’il lui avait demander de ne pas le faire. Mais finalement c’était peut-être mieux ainsi…Il pourrait veillez sur elle plus facilement, mais en contre partie, elle prenait également plus de risque en le suivant. Rosa fit finalement son apparition dans la salle, le recherchant du regard. Les quelques brûlures sur son armure allait trahir l’altercation avec Kefka Palazzo, et cela n’enchantât guère le paladin. Il n’allait pas si mal, son visage ne trahissait aucune souffrance particulière bien au contraire, mais inquiéter sa moitié était quelque chose qu’il détester par-dessus tout. La belle s’excusa d’abord pour son entrée si surprenante et salua les convives. Certaine personne ne méritait pas d’être salué, mais soit, un être de lumière se doit de saluer même le pire représentant du démon. Elle fit une petite courbette avant enfin de se rapprocher de son époux. Ce dernier affichât évidemment un large sourire a la vue de sa bien aimée et écoutât attentivement ses paroles, se levant pour la saluer. Elle expliquât que Kaïn s’occuperait de Baron pendant l’absence du couple royal…Une sage décision. Evidement, elle avait remarquer l’absence de la cape et les brûlures, mais le paladin ne perdit pas le sourire et lui répondit

« Ce n’est rien…Juste quelques brûlures provoquait par l’un de nos hôtes ayant perdu son sang froid…Je suis content que tu soit venue, mon cœur est toujours en peine lorsque tu n’est point la… »

La situation était quelque peu amusante pour les convives, car elle donnait un bon point de comparaison entre un amour entre deux être de lumière et deux être de ténèbres. En effet, le roi s’était contenter de prendre doucement la main de sa femme et de lui sourire, tandis que Genesis et Xiah n’avait pas hésiter à échanger de langoureux baiser…Pudeur ? Possible…Le paladin avait toujours chercher à ne pas blesser son meilleur ami connaissant les sentiments de ce dernier, et donc il avait apprit à adopter un comportement retenu lorsqu’il avait un public. Kefka n’apprécierait probablement pas la remarque, mais maintenant cela n’avait plus d’importance maintenant que Rosa était dans la pièce. Mais le couple était maintenant en retard, en effet a l’annonce de la distribution des chambres, beaucoup de monde avait déjà choisit de rester auprès de Sephiroth pour ne pas se perdre…Chose parfaitement inutile pour le Paladin. S’adressant d’une voie plus basse pour ne se faire entendre que de Rosa, il murmura à l’oreille de cette dernière

« Fait attention…Le mage habiller en clown est particulièrement instable, il vaut mieux ne pas s’adresser à lui…Reste près de moi quoi qu’il arrive, actuellement la magie est affaiblit par l’une de leur incantation, mais j’ai percé à jour les secrets de ce château grâce à vision…Je ne peut donc pas me perdre ici… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimepouvoir.forumotion.com/index.htm
Genesis
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 332
Age : 30
Prénom : Josué
Niveau : 50
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Lun 20 Aoû - 20:19

Les choses semblaient s’être calmées, toujours quelques personnes entraient dans la pièce comme dans un moulin mais les pôles n’en semblaient guère affectés, bien heureusement après ce que Kefka venait de faire subir au paladin... Un homme connu de Genesis se pointa alors, le livreur et Ex-Soldier Cloud Strife venait de faire son entrée non pas silencieuse car Kuja lui souhaita avec une hâte certaine la bienvenue et lui rappela en quelques sortes qu’ici l’autorité venait de lui, Sephiroth et le clown qui avait déjà donné mais qui n’hésiterait certainement pas à recommencer en cas d’une nouvelle provocation. Cecil s’était calmé et heureusement, tout ceci aurait pu finir bien plus mal car Kefka aurait forcément voulu avoir le dernier mot... Kuja ne cherchait pas forcément à garder la paix longtemps car il provoquait Cloud mais le fait de parler permis à l’auditoire de s’intéresser à ses mots. Quelques minutes suivant l’arrivée de Cloud, Vayne arriva à son tour mais lui n’avait pas d’excuse pour être en retard puisqu’il était dans le château en toute logique mais il était connu pour son zèle et il s’en servait bien, il fit d’ailleurs un discours digne de lui dans lequel le vrai et le faux était si confondu qu’aucun des deux n’étaient discernable. Sephiroth ne tarda pas à revenir laissant les regards venir sur lui tandis qu’il s’apprêtait à prononcer des mots annonçant que personne ne pourrait sortir de la ceinture de Hera pour le moment. Il affirma ensuite qu’il allait falloir du temps avant de savoir ce que le consortium avait à y gagner. Il dirigea ses pas dans la direction des deux autres pôles avant d’inviter tout le monde à rejoindre les chambres où il pourront passer la nuit et repartir le lendemain après une explication qui répondra aux questions de tous. Genesis se doutait bien que cette histoire ne finira pas très bien mais avec ce que Sephiroth venait de dire, il montrait qu’il était prêt à répondre aux questions de l’Hildegarde mais le lendemain... Le repos ne fera sans doute aucun mal à chacun après avoir vu ce dont l’un des pôles était capable. Dans tous les cas, baissant le ton mais ne le réduisant pas au néant se faisant donc entendre de plus de monde qu’il ne le pensait, Sephiroth précisa que Gaza-Est était dans le coup et que le consortium ne restera probablement pas innocent dans cette histoire et il ajouta qu’il aurait bien des comptes à régler avec eux. Finalement, une dernière personne arriva, une connaissance de ce paladin, il semblerait même que se soit sa femme, Rosa... Cette nouvelle arrivante ne passera sans doute pas inaperçue de Kefka et si cet homme se rendait compte de la relation des deux amoureux, il n’hésiterait sans doute pas à changer de cible pour faire davantage souffrir cet ennemi qu’il venait de se faire. Ce détail ne passa pas inaperçu aux amoureux de l’ombre dans tous les cas...

Genesis resta aux côtés de Xiah ne se détachant pas d’elle pour le moment afin de ne pas la laisser seule bien qu’elle pourrait se débrouiller parfaitement mais simplement parce qu’il n’avait pas envie de partir sans elle maintenant. De plus Sephiroth voulait la rencontrer après la réunion et le jeune Rhapsodos espérait bien assister à cette rencontre avec son frère... Ce dernier se dirigea vers les couloirs s’arrêtant tout près de Cloud pour lui rappeler qu’il était en retard et que la ninja, Yuffie, pourrait lui expliquer ce qu’il avait rater. Connaissant la kunoichi, Cloud devait se douter qu’il n’aurait rien de sûr en s’adressant à elle qui n’était pas arrivée depuis fort longtemps non plus... Sephiroth prenait la tête vers les chambres et ne s’occupait plus de Xiah, certainement pensait-il lui parler lorsque personne ne sera aux aguets de ses mouvements et à l’écoute de ses mots, chose qui était plus sage de ce qu’il venait de dire aux autres pôles sans se soucier de se faire entendre de l’hildegarde qui, de toutes les façons, devaient les suspecter depuis leur arrivée d’agir dans l’ombre. Pour ne pas perdre de vue Sephiroth, Genesis se mit donc à avancer derrière les forces alliées en gardant dans sa main, celle de sa moitié et lui disant ces quelques mots voulant tout dire et résumant en partie l’état d’esprit actuel de l’orateur :

« Nous devrions ne pas rester trop en retrait de Sephiroth s’il désirait placer quelques mots à ton attention mais quelque chose me dit de patienter ici jusqu’à ce que l’Hildegarde ai quitté place. Je ne suis pas certain que la confiance que nous inspire de telles personnes restent encrée dans la paix encore une éternité et je ne préférerais savoir tout le monde dans une chambre que des personnes encore en mouvement dans ce château... »

Bien que le paladin l’avait aidé préalablement, la confiance que lui accordait l’Ex-Soldier de première classe ne dépassait pas de beaucoup le point le plus bas et laisser Kefka dans la même salle que lui alors qu’elle se vidait pouvait être source de conflit que quelqu’un se devrait d’arrêter. C’est pourquoi après avoir fait quelques pas, Genesis c’était immobilisé, arrêtant ainsi Xiah et se tournant vers le paladin et sa femme avant de regarder ce que faisaient les deux autres pôles et finir sur la salle qui se vidait rapidement derrière la sortie de Sephiroth. S’il se passait quelque chose de notable en cette soirée, se serait maintenant que cette chose arriverait. Pour ne pas paraître lourd avec son regard vagabondant dans toutes la pièces, le sombre guerrier le déposa de nouveau sur Xiah qui lui satisfaisait amplement les yeux par sa beauté et il savait parfaitement qu’en rien cela ne la gênerait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Eiko Carol
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 83
Age : 26
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Lun 20 Aoû - 21:48

La petite Eiko s'était faite assez discrète depuis les remarques de Kuja envers son "père". Elle avait donc écouté la plupart des conversations des autres invités, participé parfois à celles-ci et avait étudié la pièce dans ses moindres recoins. Ces activités lui avait donc pris une grande partie de la soirée. C'est alors qu'elle entendit une voix qui lui était familière. Cette voix paraissait à la fois douteuse mais déterminée. Elle leva furtivement la tête et chercha la provenance de ce son. C'est alors qu'elle apercut le petit chapeau pointu d'un mage noir. Il s'agisser tout simplement de Bibi. Eiko était heureuse de voir enfin un visage familier en plus dans cette réunion. En plus, elle le trouvait vraiment courageux d'oser se rebeller seul face à Kuja. Mais il ne tarda pas à être mis de côté. Alors Eiko décidea d'aller à sa rencontre.

Alors que la jeune invokeuse allait entamer une discussion avec un ancien compagnon d'arme, on annonça une tempête sur Terra, ce qui allait bloqué les invités dans ce grand château. Eiko se mit à raler dans son coin mais on ne tarda pas à les rassurer : ils pourraient repartir le lendemain même. Alors l'homme masqué s'occupa de préparait les chambres à coucher pour ses hôtes. Moug, le petit mog, sorti de la poche d'Eiko.

"- Qu'est-ce que t'as, Moug ?
- Coubooo...
- Je sais bien que tu veux pas dormir dans le même endroit que Kuja. Moi non plus d'ailleurs."

La mog regarda une dernière fois Eiko avant de repartir dans sa poche. Cette dernière se retourna vers Bibi.

" Qu'est-ce que tu fait là, toi ? "

_________________
| J'ai un sourire triste ? Euh oui... |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xalad.forumactif.com
Zack Fair
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Prénom : Zack
Niveau : 43
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 22 Aoû - 3:57

Zack avait accompagné non seulement ses amis mais aussi des personnes qu'il n'avait jamais vus. D'ailleurs il ne savait pas trop pourquoi tout ce petit monde était là mais peu importe, ce qu'il voulait c'était être proche de ses amis et pourquoi pas faire de nouvelles connaissances. En tout les cas, il trouvait qu'ils étaient tous sympathique. Mais le jeune Fair n'était pas du genre à rester sur place à attendre de voir ce qui allait se passer. Son caractère impulsif prenait souvent le dessus. En effet, bien qu'il est assisté à ce fameux dîner, il ne suivit pas les gens. Trop curieux, il décida de se balader un peu dans ce vaste château qu'il ne connaissait aucunement. Il était en admiration à chaque pièce qu'il franchissait, c'était vraiment un bel endroit. Pendant plusieurs minutes il explora cet endroit inconnu pour lui, mais il savait que ce n'était pas une chose à faire chez des personnes qu'ils ne connaissaient même pas. Zack devait retourner auprès des autres, c'était la meilleure chose à faire pour le moment.

Après avoir tourné en rond pendant quelques minutes, il se retrouva dans la pièce où il avait dîné. Enfin un endroit qu'il reconnaissait, maintenant il devrait retrouver facilement ses amis, il n'avait qu'à se souvenir dans quelle direction les autres étaient parti. Il n'avait pas vraiment fait attention à ce détail, mais Zack allait bien les retrouver un jour où l'autre. Le voila qui était reparti à tourner en rond pendant un petit moment. Son mentor, Angeal, lui avait déjà dit de bien écouter et regarder ce que faisait ses alliés, mais le jeune Fair était rester le même, il n'avait pas grandi dans sa tête et avait gardé ce comportement plus qu'enfantin. Au bout d'un moment, il reconnu quelqu'un de loin, son meilleur ami Cloud. Du moins de loin, il lui ressemblait vraiment beaucoup. Le brun se mit donc à courir et sauta sur le blondinet. Décidément il n'avait pas du tout grandi mentalement, mais ce n'était pas bien grave, la plupart des gens l’appréciaient pour sa bonne humeur permanente.

" Hey Cloud ! Comment vas-tu, je t'es pas vu au dîner, t'étais où ? Tu viens d'arriver ? Ca me fait plaisir de te voir ! "

Voila que le jeune homme se faisait déjà remarquer, même s'il était là depuis le début, il avait su rester discret, mais ne pouvait pas s'empêcher de rester dans l'ombre éternellement. Il devait parler fort, rire et surtout s'amuser. Zack souriait comme à son habitude, mais cette fougue disparut quand il croisa le regard du grand Sephiroth. Depuis quand ne l'avait-il pas vu ? Depuis un certain moment en tout les cas.

" Sephiroth ... "

Ce fut la seule chose qu'il arriva à dire à l'homme qu'il admirait tant jadis. Le respect qu'il lui portait avait disparu et maintenant, il ne ressentais que crainte et incompréhension. Oui, il ne comprenait toujours pas ce qu'il avait bien pu se passer à Nibelheim. Pourquoi avait-il tué tous ces gens ? Pourquoi avait-il perd la raison ? Zack voulait lui poser mille questions sur son comportement tout à fait étrange aux yeux du jeune Fair. D'ailleurs il savait par dessus tout qu'il n'allait jamais lui répondre. Le brun se contenta juste de le regarder avec mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuja
Pôle du Triumvirat
Angel Of Death
Pôle du TriumviratAngel Of Death
avatar

Masculin
Nombre de messages : 344
Age : 30
Prénom : Romain
Niveau : 60
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 22 Aoû - 17:15

*La pièce commençait à présent à se vider peu à peu. La majorité des personnes initialement présentes emboitaient le pas de Sephiroth qui se dirigeait vers les chambres et appartements, non pas sans une appréhension certaine concernant les membres de l'Hildegarde, ce qui était tout à fait compréhensible. L'ex-SOLDIER avait d'ailleurs transmis discrètement un message à l'Ange de la Mort avant de faire évacuer les lieux, lui demandant tout comme à Kefka de se rendre à la bibliothèque pour de plus amples informations, une fois que tout ce petit manège toucherait à son terme. Néanmoins, le génôme savait très bien de quoi il en retournait réellement, tout comme les 2 autres pôles du Triumvirat d'ailleurs. Il avait ainsi rapidement saisi la manoeuvre de diversion de son collègue, visant à ce que les membres de l'Hildegarde les plus affutés focalisent leur attention sur ce nébuleux message. L'hypothèse de Kuja fut confirmée par les paroles postérieures de Sephiroth, qui étaient en effet volontairement des plus discernables pour les individus manifestant une défiance aigue, à l'image de ce paladin, le seigneur Harvey. Ce dernier s'était alors fait rejoindre par une charmante et délicieuse jeune fille blonde, qu'il semblait plutôt bien connaître. c'était là une occasion trop belle pour que Kuja n'intervienne pas, et le génôme ne se fit pas prier pour aborder la nouvelle invitée.*

Kuja : "J'appréhende dorénavant fort mieux la raison de cette subite effluve de lumière au coeur de cette pièce en posant mon regard sur une créature si exquise que votre sublime personne ! Ma foi, je n'ai pas encore eu la délicatesse de me présenter, je me nomme Kuja, probablement avez-vous déjà eu vent de mes explois passés. Mais sachez que ce que l'on colporte depuis Hera vers les autres mondes n'est autre qu'une vile propagande diffamatoire à mon égard, ne les écoutez point ! Permettez-moi également de m'interroger sur le fait qu'une demoiselle dont on voit briller mille grâces en chacune de ses actions, se trouve actuellement en ces lieux. En effet, même le Millenium d'Obsidienne ne pourrait être à la hauteur de votre présence en son sein. Je n'aurai point la prétention d'affirmer que seuls mes bras seraient un Eden digne de vous, bien que cela tende à s'approcher étroitement de la vérité ! Et si vous aspirez ainsi à vous laisser porter par l'ivresse et l'ardeur d'une passion des plus délectables et enchanteresses, vous me verrez alors plus qu'enjoué de vous démontrer que mes propos n'avaient pour but de vous circonvenir, et de vous prouver l'honnêteté de mes feux."

*Le génôme s'inclina alors devant Rosa dont il ignorait encore le nom, puis saisit sa main afin d'y déposer un voluptueux baiser en sa surface. Puis il se releva dignement et noblement tel un homme de son rang. Il avait cette fois-ci parlé sur un ton romantique, mais toujours aussi mystérieux. Mais ce n'était pas tout, en tant que pôle du Triumvirat, il avait de lourdes responsabilités, et devait veiller à ce que tout se déroule comme prévu. Il vit alors passer le dénommé Zack, dont Sephiroth lui avait parlé lors d'une mémorable partie de Tetra Master avec leurs amis Kefka, Genesis et Vayne. La salle commençait à se vider, et il ne restait dorénavant plus grand monde. Néanmoins, Genesis demeurait toujours présent, et s'était arrêté non loin de Cecil et Rosa, en compagnie de Xiah. Le génôme se dirigea alors vers lui et la jeune fille, et les prit un peu à part en se mettant entre eux, et en passant ses bras autour de leurs épaules. Puis se mit à parler discètement.*

Kuja : "Très chers... Comme vous le savez, un téléporteur de Hera, à Gaza-Est, a disparu, et se dirige vers Vana'diel. Nous ne sommes bien entendu pas innocents dans cette affaire, hahaha ! En effet, grâce à l'importante concentration d'énergie présente au sein du Millenium, nous avons pu réaliser une telle opération. La tempête générée n'était qu'une couverture et un moyen de retenir l'Hildegarde, et donc de maintenir cette concentration d'énergie en ces lieux, afin que tout puisse se poursuivre comme prévu. En réalité, le rayon est allé ensuite frappé ce fameux téléporteur à Gaza-Est, et a amorcé le processus qui fait qu'à présent, il se dirige sur Vana'diel. Votre mission consite donc à retenir les membres de l'Hildegarde cette nuit, si certains ne se montreraient pas très... Coopératifs pour ainsi dire, et ce, malgré la tempête nébulaire."

_________________
-The weak lose their freedom to the strong, and it is the providence of nature that only the strong survive...-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 22 Aoû - 21:21

Cloud avait bien observé le manege du trio ainsi que des autres du Triumvirat, la tempete n'etait pa le hasard stellaire.La salle se vidait mais Cloud aller rester j'usqua la fin une entrevue s'imposait.Alors que Sephiroth l'abordait avec ses sarcasmes il souria puis ne lui reponda pas il allaient trés vite se revoir Cloud n'en doutait pas.Puis Cloud fixa Kuja avec ses air romantique mais sa voix etait fausse et moqueuse.Puis Zack son ami etait la toujours aussi farceur il se retourna , il lui fit un clin d'oeil puis lui montra une chaise


"Moi aussi Zack , moi aussi..A vrai dire je vien d'arriver juste avant la tempete"


Cloud se rapprocha de Zack et lui murmura

"Sephiroth laisse le , assis toi et ecoute bien et observe moi je reste jusqu'a temps qu'il n'y ai plus personne tu devrait partir mais rester pas loin ca pourait tourné mal..."

Cloud avait son idée :Sephiroth etant parti un bon moment et que l'hildegarde allait se couché Cloud aller s'informer du probleme a la source meme si ce risuqe etait dangereux , Sephiroth en ces lieu ainsi que les coup en douce de Kefka le calme n'aurait pas duré.Cloud repondit aux parole de Kuja.

Oui j'ai eu chaud encore une fois, la tempete est arrivée d'un coup sans prevenir , etrange n'est ce pas.Cela dit mon cher Kuja avoir des esclave montre que vous avez un manque de pouvoir avec les autre ceux qui sont ... plus fort ? evidement je ne remet aucunement votre "autoritée" envers votre trio et ce qui le soutienne et aussi je ne critique pas les membres de celui ci Sephiroth en est la preuve.

Cloud avait joué meme si ce n'etait peut etre pas le bon moment l'Hildegarde etait docile ici , trop docile meme si Cloud etait seul il n'avait pas peur aprés tout une fois de plus une fois de moins ca ne changeait rien.


Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Carol
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 83
Age : 26
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Un face à face houleux   Mer 22 Aoû - 22:05

Il commencait à se faire tard et la pièce se vidait peu à peu. Les invités allaient respectivement dans leurs chambres pour y trouver le sommeil. Mais Eiko était encore présentes en compagnie de Bibi et quelques autres personnes. Comme elle le faisait si bien, Eiko alla écouter la discussion de certains afin de tirer quelques conclusions sur la situation actuelle. C'est alors qu'elle voulut écouter celle d'un certain Cloud avec... Kuja. Pour sa "survie", il lui fallait restée extrêment discrète sur ce coup puisque si Kuja venait à l'apercevoir en train de fouiner comme toujours dans des affaires qui ne la regarde pas, il allait forcément lui dire d'autres méchancetés, comme il aimait tant le faire.

Alors Eiko tenta de dissimuler sa mission en discutant avec Moug. Mais Moug ne fut pas très coopératif sur ce coup. De toute manière, Cid Fabre, son père adoptif, vint la voir pour lui prendre la main et la diriger vers leur chambre. Eiko soupira et voulut rester un peu plus longtemps dans la pièce en prétextant de n'avoir point sommeil, sans succès. " Une petite fille comme toi doit avoir énormement sommeil ! " lui disait-il. Et sans lui laisser répondre il ferma la porte de la chambre et lui ordonna gentillement de se coucher.


* Pff... Pour une fois que j'allais décrocher un scoop... *

Eiko mit vraiment du temps à s'endormir étant donné que les invités allaient se coucher au compte goutte, allumant les lumières du couloir et faisant énormément de bruits en marchant. Mais ce ne fut que quelques minutes plus tard qu'elle trouva enfin le sommeil.

_________________
| J'ai un sourire triste ? Euh oui... |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xalad.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un face à face houleux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un face à face houleux
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outerspace :: Espace Role Playing Game :: Hera/Terra :: -
Sauter vers: