Outerspace

Le système solaire des planètes de Final Fantasy
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'une entente fragile

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sephiroth
Pôle du Triumvirat
One Winged Angel

Pôle du TriumviratOne Winged Angel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 29
Prénom : Henry
Niveau : 60
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: La fin d'une entente fragile   Jeu 23 Aoû - 20:25

"-Enfin ! Ils sont tous installés à présent. Xiah, je t'attendais. Je ne serais pas long, je dois rejoindre Kuja et Kefka dans un instant à la bibliothèque. Je veux que tu t'occupe du cas de Cecil. Fais ce que tu dois faire mais il ne dois plus se douter de rien après ton intervention. Je sens en lui un peu trop de rebellion. Son rang le poussera à diriger les autres contre nous. Tu sais ce qu'il te reste à faire."

Puis sans attendre Sephiroth, qui en avait finit avec Xiah et qui n'attendait aucune contestation, s'en alla rejoindre ses confrères à la bibliothèque. Il traversa lentement le long corridor qui laissait voir de l'extérieur les ravages de la tempête. Un leger sourire apparut alors sur ses lèvres. Chaque minutes qui passait les rapprochaint un peu plus de leur objectif. Lorsqu'il serait atteint la première phase serait enfin accomplie et les membres de l'Hildegarde ne leur seraient alors plus d'aucune utilité. Cette seule idée l'enjouait. Il pourrait bientot se débarasse de tous ces imbécils. Sa Masamune reclamait depuis longtemps du sang et le jour d'après elle serait enfin servie. Comble de la jubilation il pourrait enfin se débarasser de son pire ennemis, Cloud était là et il n'attendait que de mourir. Bien sur il lui accorderait un face à face digne de ce nom, cette fois-ci il ne le perdrait pas. Cette fois-ci il n'y aurait personne pour lui montrer le chemin de la lumière. Un rire intérieur se fit entendre dans le couloir qui menait à la bibliothèque.

La grande porte s'ouvrit devant lui alors qu'il n'avait rien fait pour qu'elle s'ouvre. Sans attendre il entra et trouva son collègue Kefka en train d'étudier une sorte d'echiquier représentant le système d'Outerspace. Sephiroth prit place avec lui et regarda l'hologramme

"-Il arrivera d'ici une dousaine d'heures. Après cela nous pourrons aisément prendre le controle de cette planète. Quand pourrons nous nous passer de leur energie ? Il ne faut pas perdre de temps. Ils soupconnent surrement deja quelque chose à la vue de l'affaiblissement de leurs pouvoirs, nous pouvons pas nous permettre de leur laisser plus de temps qu'il n'en est necessaire au téléporteur pour arriver à bon port."

La grande bibliothèque recellait de mystères, même pour les trois pôles du Triumvirat. Les informations que contenaient les livres de cet endroit étaient plus grande que celle de n'importe quelle autre bibliothèque. Certains livre parlaient de l'histoire des mondes et d'autres de leurs sciences diverses mais originalité propre à cette bibliothèque certains livre contenaient en détails la vie d'une personne ayant vecue sur un des mondes. Que sa vie ai été interessante ou non elle etait ici. C'était d'ailleurs cela qui expliquait l'immensité de la pièce et aussi cela qui expliquait le relatif savoir sur la personnalité des membres de l'Hldegarde.

La pièce d'ailleurs ne cessait jamais de s'agrandir et les livres de se remplir. Personne pour y ecrire la moindre lettre ni même pour les ranger. La pièce n'était pas seulement la bibliothèque du Milenium d'Obsidienne c'était aussi et surtout la base de données de l'Outerspace. La question que se posait souvent Sephiroth était, "Qu'est-ce qu'un tel lieux peut lui apporter ?". En effet la base de données était à leur disposition mais il savait qu'elle existait depuis bien avant leur arrivée. Le but de cet endroit echappait totalement alors à Sephiroth mais aussi à toute personne ayant comprit ce qu'était la pièce et qui l'avait construite. Plusieurs théories lui avait traversaient l'esprit mais aucune ne paraissait vraiment tenir la route. La divinité était véritablement un être incomprehensible aux dessins tout autant mystérieux que parfaitement admirables d'après lui.

_________________
-Il n'existe ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour l'utiliser.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com/
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Ven 24 Aoû - 18:14

Tous etait partit Kuja , Kefka avait disparus eux aussi , Cloud n'avait pas bien compris il ne resté plus que lui , Cloud se leva cette salle etait d'une dimension giganteste la tempete faisait rage qui n'etait surement pas naturelle.Le loup entendit un bruit de pas furtif mais un bruit quand meme il avanca vers la sortie doucement tentant devoir qui etait ce il ne vit qu'une trainée d'une chevelure blanche , Cloud avait son idée : Sephiroth.


*Bizarre en passant devant la porte il aurait du me voir et il serait venu , m'ignorer serait signe de faiblesse pour lui , etrange.Tout ici est etrange en commencant par cette fatigue permanente legere mais constante et la tempete qui arrive d'un coup tout ca ne tourne pas rond..*

Cloud sortie de la grande salle puis avanca et tourna a droite , ou il vit les cheveux de Sephiroth.C'etait un couloir avec de multiple portes toute avec un ecriteau, Cloud scrutait une porte suceptible d'etre la bonne mais une parmis d'autre l'avait attiré la bibliotheque l'ecriteau etait entre deux portes.Cloud pris celle de gauche et encore un fois la dimension de la piece etait impressionante en tres les deux porte une longue etagere et puis sur les cotés des rangée et des rangées de livres poussiereux.Cloud sentait aucune energie ce qui l'etonnait , surement en rapport avec cette petite fatigue, mais une chose etait sure sephiroth y etait entré un cheveux blanc sur le tapis rouge etait posé Cloud preté l'oreille mais n'attendait pas grand chose mis a part le bruit de la tempete. Cloud avanca regardant partout entre chaque etagere pour y trouver une porte ou meme Sephiroth.

*Encore une bizarrerie de plus Sephiroth dans une bibliotheque la seule fois que je l'ai vu livre un bouquin c'etait a nibelhiem et c'est a ce moment qu'il a derapé.*

Cloud ne se retrouvé plus dans tout ces livres il decida de grimpé sur les etagere et il vit la taille de la piece , c'etait un labyrinthe avec toutes ces etageres.Il avanca d'etagere en etagere puis il entendit des murmures il avanca en se reperant par le murmure , il s'entensifié de plus en plus jusqu'a l'entendre clairement Cloud etait une etagere derriere il s'etait allongé tentant de se faire reperer il tentait de garder son energie en soit avec cette fatigue il avait du mal .il entendait la voix de Sephiroth.



"-Il arrivera d'ici une dousaine d'heures. Après cela nous pourrons aisément prendre le controle de cette planète. Quand pourrons nous nous passer de leur energie ? Il ne faut pas perdre de temps. Ils soupconnent surrement deja quelque chose à la vue de l'affaiblissement de leurs pouvoirs, nous pouvons pas nous permettre de leur laisser plus de temps qu'il n'en est necessaire au téléporteur pour arriver à bon port."


Cloud etait effrayer et colerique mais il devait contenir ses sentiments, ils voulaient prendre le controle d'une planete et il sut laquelle c'etait Vana'diel planete reculée mais ou un membre du Triumvirat y regnait.Cloud en revanche ne comprenait pas pourquoi il fallait le teleporteur sur Vanad'iel mais il comprit aussi que le teleporteur voyagait grace a l'energie des membres de l'Hildegarde d'ou cette fatigue ils etaient que des pions , des piles pour leur pln et il allaient etre exterminés la plus part des memebres ici etait les plus importants.Cloud devait prevenir du monde pour contre attaquer.Cloud préssé tenta de ne faire aucun bruit mais en descendant d'une etagere pour aller pls vite il fit tomber plusiieur livre semant le trouble dans le calme de la piece.C'etait foutu plus de discretion, il courut aussi vite qu'il pouvait sortant de la bibliotheque.Il se dirigea tout droit vers les quartiers ou un couloir etait consacré aux membres de l'Hildegarde il ouvrit tout les portes faisant du bruit un peu partout.Cloud avait son épée dans la main pret a se battre , il attendait que les membres se reveillent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paine
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 28
Prénom : Mary mais appellez moi Loulou ^^
Niveau : 43
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Sam 25 Aoû - 12:37

Un peu partout, Dans la chambre d’une Paine qui n’avait pas fermer l’œil ! Qui avait passé la nuit assise sur l’une de ses chaise bien confortable a jouer avec son arme. Elle entendit du bruit dans le couloir, quelqu’un ouvrait les portes. Elle avait donc bien fait de ne pas dormir.

En silence, la demoiselle se redressa pour s’approchait de la porte. Les bruit approchait … Paine vit alors sa porte s’ouvrir, et un blondinet apparaître !! Elle Faillit lui mettre un puissant coup du plat de sa lame au visage, mais, elle reconnue alors celui qui avait tenue tête a Sephiroth…

Elle le laissa alors regardait dans la chambre. Qui semblait vide au premier abord, Paine sortie alors de l’ombre, regardait l’homme blond de ces yeux rouge.


« Qu’es que tu veux ? »

Fit elle alors froidement, apparaissant sous les yeux du jeune homme. Elle sortie alors dans le couloir, pour l’instant personne n’était sortie.

« Le Trium se décide enfin a lever le voile ? »

Un mince sourire se dessina alors sur les lèvres de la demoiselle elle se planta au milieux du couloir puis fit.

« Il doit y avoir un chef de vaisseau digne de se nom qui pourra voguer dans la tempête. »

Paine tourna alors les yeux vers cloud. Il venait de faire la dernier chambre a ouvrir. Paine avait fait exprès de prendre celle ci ! La plus éloigner du trim, donc en cas d’attaque c’était chez les autres que sa allait faire du bruit, et donc, elle, elle serais déjà prête a recevoir. Ba oui, elle se protégeait elle puisqu’elle ne connaissait pas les autres, et n’avait aucune envie de protégeait des gens qu’elle ne connaissait pas !
Mais maintenant il était bien obligeait de se dresser contre le triumvirat et fuir ces derniers. Ou les anéantir. Dommage que les grande puissance de L’hildegarde ne soie pas venu toute ! cela aurai été beaucoup plus simple face a de telle monstre.

Mais bon. Cette fois il devait se débrouiller. Donc, Paine la lame a la main, Se tourna vers l’endroit ou aurai dut débarqué le Trium.


« Qu’es qu’on fais ? On fuit ou on affronte les ennuis ? il y a des femmes et des enfants qui ne devrais n’y être la, n’y être dans participé a cette confrontation. »

Elle ne parlait pas d’elle, évidemment, elle parlait surtout de Lenne, prise d’une soudain envie de la protégeait alors qu’elle ne la connaissait qu’a peine, de la petite fille qu’elle avait déjà remarqué, mais aussi de la compagne du paladin, Cecil si elle se souviens bien.

Paine posa les yeux sur Cloud, elle connaissait son nom, mais lui non. Se n’était pas exactement un signe de politesse aurai dit Rikku.


« Je suis Paine. »

L’air froid menaçant …. Et pourtant dans son camp. De l’hildegarde alors que tout aurai pu dire le contraire ! La demoiselle au cheveux gris et au yeux rouge tourna le corps vers les autres portes ou apparaissait des visages et des corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Carol
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 83
Age : 26
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Dim 26 Aoû - 11:59

Eiko venait à peine de s'endormir qu'elle fut dérangée par des bruits insistants, qui se rapprochait petit à petit.Moug était elle aussi réveillée et toutes les deux sortirent du lit. La première chose qu'elle fit s'était d'aller réveillé son père.

" Papa ! Papa ! Y a de drôles de bruits dehors ! "

En principe, elle ne l'aurait pas réveillé puisqu'elle serait déjà aller dehors voir ce qui se passait. Mais étant donné qu'ils se trouvaient tous dans la demeure de l'ennemi, elle voulut se sentir entouré.
La jeune fille se placa donc derrièrela porte et regarda par le trou de la serrure. Il y avait de la lumière dans le couloir et des portes s'ouvraient. A dire vrai, il y avait un homme derrière tout ça. Eiko ne l'avait pas aperçu au cours de la soirée. Et pourtant cet homme était blond, avec une grosse lame. Comment Eiko a pu ne pas l'avoir remarqué ?
Soudain la porte de la chambre d'Eiko et du Roi de Lindblum Cid Fabre s'ouvrit et la très jeune invokeuse eut tout juste le temps de se retirer de derrière la porte. L'homme blond apparut dans l'encadrement, arme à la main, ce qui surprena quelque peu Cid qui, par simple reflex, se jeta sur Eiko et la mit derrière lui. En temps de guerre, lorsque l'on était réveillé par un soldat avec son fusil chargé, cela voulez tout simplement dire que l'on était attaqué. C'est pourquoi Cid Fabre avait compris le message du blondinet et alla s'habiller le plus rapidement possible. Eiko lui tournait autour en lui posant beaucoup de questions, ce qui commenca à l'enervé. Il lui d'ailleurs comprendre.


* De toute façon, il est bête ! >.< *

Elle mit sa salopette et prit sa flûte la plus... forte en quelques sortes. Elle sortit dans le couloir et vit d'autres membres de l'Hildegarde sortirent eux aussi. L'homme blond avait apparement fini de faire son boucan et tout le monde était donc debout.

_________________
| J'ai un sourire triste ? Euh oui... |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xalad.forumactif.com
Garland
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 29
Prénom : Antoine
Niveau : 50
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Dim 26 Aoû - 19:41

Les instructions de Sepiroth étaient on ne peu plus claire: Retenir ici les membres de l'hildegarde. Par n'importe quel moyen. Garland ne voyait pas trop ce qui pourrait mal tourner, la plupart des invités dormaient à poing fermé et il y avait de forte chance pour que ceux qui jouent les filles de l'air se perdent dans le dédale du millenium et que les mages noirs de Kuja retrouvent ces intrus le lendemain matin. Ou dans un mois...

Mais il faut croire que le chevalier noir avait fait preuve d'un peu trop d'optimisme. Alors qu'il patrouillait à proximité des chambres d'hôtes il vit l'un des seigneurs de l'Hildegarde réveiller les autres en hurlant à la trahison.

Grommelant, Garland décida de poursuivre dans la voix diplomatique. Peu importe ce que le fou furieux savait, il pourrait peut être le confondre et convaincre tout le monde de retourner se coucher. S'approchant du petit groupe en formation, le chevalier noir, équipé de la tête au pied, pris la parole d'une voix déformée par son casque mais tout de même forte et impérieuse.

-Que ce passe t'il ici?¨Pourquoi autant de raffut! Il y a un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Age : 28
Prénom : Josyan
Niveau : 45
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Lun 3 Sep - 20:13

Pendant ce temps à l’exterieur…


L’hydre survolait le continent depuis une heure. Squall se posait légèrement à ras du sol pour observer le triste spectacle, mais aussi la vérité. Il n’y avait pas de vie sur Terra. Elle disparaissait. Les terres stériles, dépourvues. Squall restait impassible. Le triumvirat avait menti. Même si il n’en avait jamais douté, Squall était dégouté. Les autres étaient donc pris au piège et étaient tombés dans le mensonge. Le seed entra les coordonnées du millenium d’obsidienne. L’Hydre fendait l’air à pleine vitesse mais les réacteurs de stabilité s’emballaient à l’approche du château. La tempête était là, comme on le lui avait dit. Les autres étaient bel et bien emprisonnés. Squall ordonna au co pilote de trouver un endroit stable et sans danger pour le vaisseau. L'hydre se posa loin du chateau, s'il était encore là. La tempête l'avait repoussé jusqu'à là et il était impossible de s'approcher plus. Des débris de roches ou de choses fracassées étaient propulsés dans tous les sens. Squall enclencha l'autre carapace du vaisseau et désactiva les ondes radios et autres. Le co-pilote, un jeune seed que Squall avait choisi pour l'aider à piloter, était anxieux. Squall lui ordonna se passer au commande de tir, par précaution. Squall regardait attentivement la tempête. Il était revenu, après un départ prématuré sans être prévenu. Mais il avait senti, il savait que quelque chose n'allait pas. Après qu'il est enquêté sur le lieu et le motif de la présence des membres de l'Hildegarde, il s'était dirigé ici. Il savait que Linoa était prisonnière la dedans ainsi que Quistis. Et cette tempête. Le triumvirat y était pour quelque chose s'était évident. Une tempête si fixe et si puissante, alors que le temps était dégagé. Vu de l'extérieur il était parfaitement évident que cette barrière de vent n'était faite que par magie. Les conditions
météorologiques présentées par l'écran de contrôle de l'Hydre étaient bonnes.
Il étudia pendant une bonne demi-heure tous les satellites de contrôle météo, et rien n'apparaissait d'anormal. Il n'y avait pas de tourbillon formé sur cette partie de la planète. La tempête n'apparassait sur aucun satellite. Invisible, non, mais artificielle oui. Squall avait comprit. Du moins il l'espèrait.

- Prépare le canon. Tire dès qu'il est prêt, dans la tempête.

Le co pilote s'activa et entama la procédure de tir puissant. Les turbines commençaient à chauffer. Sur l'écran de tir, les jauges étaient presques complètes. 100%. Le seed regarda Squall pour lui dire que tout était prêt et Squall regardait en face de lui. L'Hydre vibra sous l'impulsion du tir. Le missile s'enfonça dans la tête mais aucune explosion ne se fit entendre, ni voir. La caméra embarquée s'était brouillée, nul doute qu'elle avait été détruite dès l'impact dans la tempête. Les hypothèses de Squall se confirmaient.

- Cette tempête n'est pas naturelle. Les satellites nous l'ont confirmé. Et
le missile n'a pas explosé. C'est une tempête faite uniquement de magie,
contrôlée par le Triumvirat qui se trouve à l'intérieur avec nos amis. Réactive les ondes radio, on va essayer d'établir un contact avec eux.


Le jeune homme s'activa pendant que Squall préchauffa les machines pour
augmenter la puissance du message. Il fallait aussi faire en sorte que le
Triumvirat n'intercepte pas la missive. Squall réfléchissait. Il savait que
Linoa était à l'intérieur mais il ne pouvait sentir sa présence. Rien de ce qui
était lien mentale ou magique n'était ressentit. La tempête était bel et bien une barrière solide. Squall patientait.

- Tente de trouver une source à l'intérieur, qui pourrait capter notre
message par un membre seul de l'Hildegarde.


Il y avait là deux problèmes : trouver une source et qu'elle soit detectable
que par un membre. Que pouvaient-ils bien faire la dedans. Si le Triumvirat les avait fait venir ici, c'était pour tirer quelque chose de leurs hôtes. Mais
Squall connaissait à peu pres les membres intégrants. Il sentait bien qu'il y
aurait affrontement. Squall frappa sur le tableau de bord. Il avait trouvé la
solution de mettre en l'air la tempête. Le seed lui fit signe de venir voir.
Une fréquence faible. La tempête n'était pas complètement invincible. Squall posa la main sur l'épaule du jeune combattant en guise de remerciement.


- Il n’y a aucun moyen extérieur pour défaire cette tempête. La destruction doit venir de l’intérieur. Il faut rapidement trouver un contact.

La fréquence s’emballa et s’arrêta sur une source nette. Le contact allait être enfin établit avec l’intérieur et l’indicateur ne semblait pas montré des ondes mauvaises sur la ligne. Il avait donc trouvé presque du premier coup, et tant mieux car le temps pressait beaucoup. Personne ne semblait répondre à l’appel du contact, peut être était-ce une source fixe. Bref
Squall relançait l’appel le plus possible avec un intervalle assez long entre
chaque relance, pour éviter d’être découvert. Il tomba enfin sur quelqu’un.


- Ici Squall Leonhart. Je suis à l’extérieur du château, la tempête
m’empêche d’aller plus loin. Ce n’est pas une tempête naturelle. Elle a été faite pour vous empêcher de partir. Le seul moyen de la détruire vient de l’intérieur. Répondez et identifiez-vous.

Squall attendait la réponse de l’intercepteur. Il espérait être tombé sur la bonne personne et normalement c’était le cas. Squall regardait l’écran de réception. Pourvu qu’il y ait une réponse …

_________________
______


______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://josyan.skyblog.com
Quistis Trepe
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 34
Prénom : Sébastien
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Jeu 6 Sep - 20:58

Quistis se sentit un peu soulagée...ce cher Cid s'était enfin décidé à quitter la bibliothèque. Elle pourrait donc parler tranquillement à Linoa, et ce malgré le bruit de fond de la tempête qui rugissait dehors. Lui parler de sa mission et de la disparition de Squall, évidemment, mais aussi de choses plus personnelles. Quistis en avait assez de ses démons intérieurs.. L'ancienne institutrice n'était pas du genre à étaler ses sentiments et ses états d'âme à n'importe qui. Il lui était même difficile de se confier à quelqu'un de proche. Elle se rappelle avoir, lors de la cérémonie des Seeds il y a deux ans, parlé à Squall à coeur ouvert...il était resté distant, proche mais pourtant si éloigné d'elle...elle avait eu l'impression d'avoir tout gâcher...et s'était juré de garder ses sentiments au plus profond de son coeur. Mais elle connaissait bien Linoa, et elle ne l'avait pas vu depuis trop longtemps...il lui fallait parler...une sorte de catharsis, une purgation de ses sentiments...

"Linoa, je suis tellement contente de te voir ce soir. Même si l'endroit est...pour ainsi dire glauque et totalement glacial, j'avais besoin de te voir...

La jeune femme pris la fille du général Caraway par la main et elles s'assirent sur le canapé rouge-sang de la bibliothèque.

-Ecoute, il faut que je te parle de la raison pour laquelle je suis ici tout d'abord. Je suis ici en tant que missionnaire, ou ambassadrice si tu préfères. Je viens au nom de Cid...celui que nous connaissons sur notre planète évidemment. Tout ça n'est qu'officiel, je suis en réalité ici pour rassembler des informations sur le triumvirat et la disparition de...

Quistis ne finit pas sa phrase. Elle sentit une vibration dans l'une des poches de sa veste. Elle se leva et sortit son PDA. Elle recevait visiblement un message audio.

-Ici [...] ...hart. Je suis à l’extérieur du [...], la tempête m’empêche [...]. Ce n’est pas une tempête naturelle. Elle a été faite pour [...]. Le seul moyen de la détruire vient de [...]. Répondez et [...]

Linoa se leva à son tour et tendit l'oreille…

-Qu'est-ce qui se passe? Qui est-ce?

Quistis rapprocha le PDA de son oreille et essaya de comprendre ce qu'on lui disait.

-Comment est-il possible que je reçoive un message ici. Seuls les membres du Seed peuvent m'en envoyer sur ce PDA...Qui est-ce? Répondez! Que voulez-vous ?

-Ici Squall Leonhart. Je suis à l’extérieur du château, la tempête m’empêche d’aller plus loin. Ce n’est pas une tempête [...]. Elle a été faite pour vous empêcher de partir. Le seul moyen de la détruire [...]. Répondez et identifiez-vous!

-Mon dieu, mais...mais...c'est Squall!! s'écria Linoa

Quistis fit singe à Linoa de se taire...

-Squall, c'est toi?? Répondez bon sang!! Que se passe-il? Où es-tu?? Que dis-tu?? Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi parles-tu de la tempête ?

Le moment qui suivit sembla durer une éternité pour les deux femmes. Squall était donc en vie? N'était-ce simplement pas une supercherie du Triumvirat? Leurs coeurs battaient la chamade tandis qu'elles attendaient à nouveau une réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Age : 28
Prénom : Josyan
Niveau : 45
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Ven 7 Sep - 16:34

Il n'y avait toujours pas de réponse et Squall s'impatientait un peu. Il ne pouvait pas faire autre chose qu'attendre, rien n'était tentable. Et s'il était déjà trop tard? Squall songeait, debout dans la cabine de pilotage face au tourbillon. Il était évident que le Triumvirat était pus fort que l'Hildegarde. Seulement Squall pensait que tout était encore possible. Il n'était pas trop tard, sinon la tempête aurait été arrêtée. Ils étaient tous encore en vie mais que pouvait il se passer la dedans.. L'indicateur de fréquence s'augmenta et se stoppa net. Un message était en train d'être capté, ou alors une interference dûe à la force du vent.

-Squall, c'est toi?? Répondez bon
sang!! Que se passe-il? Où es-tu?? Que dis-tu?? Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi parles-tu de la tempête ?


Squall se retourna et prit le micro en main. Le jeune seed tentait de retenir la fréquence du mieux possible, il fallait être rapide maintenant.

- Quistis, je suis à l'extérieur. La tempête que vous pouvez voir de l'intérieur n'est pas naturelle. Elle a été justement faite pour vous empêcher de partir. Le seul moyen de la détruire vient de l'intérieur. Je ne peux rien faire. Vous allez devoir engager le combat si ce n'est pas fait.

Squall augmenta la puissance du signal pour que la reception soit la meilleure pour Quistis. Si c'était bien elle.

-
Je ne sais pas vraiment ce qu'il se passe, mais de toute façon vous êtes en danger de mort la dedans.

Il jetait des coups d'oeil vers la tempête pour guetter le moindre changement mais l'intensité était la même.

-
Préviens moi de vos agissements. Je vous attends à la sortie.

Il pensait à Linoa. Il pensait à tout avant qu'il parte sans dire pourquoi. Il lui avait promit de s'écarter un peu de ses obligations pour lui accorder du temps, mais les évènements en avaient décidé autrement. Dans tous les cas, il devait se dire qu'il ne reverrait peut être plus Linoa, si elle se fait tuer dans le chateau. Ils étaient certainement plus que le Triumvirat. Et lui qui ne pouvait strictement rien faire depuis le vaisseau. Rien du tout. Il restait calme, en gardant l'espoir qu'ils puissent tous s'en sortir sain et sauf. Sauf au moins ...

_________________
______


______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://josyan.skyblog.com
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Sam 8 Sep - 14:10

Cloud etait dans les quartiers du L'hildegarde un fille aux yeux rouge , une petite fille et d'autre etait sortit Cloud les regarda tous d'un air serieux et grave , il fallait engagé le combatpour tenter d'afaiblir le triumvirat pour pouvoir s'enfuir , aucun pilote meme Cid ne peut traverser cette tempete artificielle.

"Bon je vous ai reveille pour plusieur chose , deja vous etes fou de dormir , ensuite cette petite fatigue constante que vous avez tous c'es a cause d'eux il utilise notre energie vitale pour transporter un teleporteur sur Vanad'iel ensuite la tempete est magique et donc infranchissable ceux qui savent se battre viennet avec moi les autres trouvé un moyen de vous echapper ou de comminiqué avec Hera.Bon moi je vais a la bibliothequé"

Cloud l'arme a la main regarda brievement personne le suivait pour le moment maisil savait que certain aller venir comme la fille aux yeux rouge , Cloud lui se dirigea vers la bibliotheque doucement soudain sont portable sonna il recu un appel etrange il entendait une conversasion


"-Squall, c'est toi?? Répondez bon[..]
sang!! Que se passe-il? Ou est[..]? Que dis-tu?? Qu'est-ce qui se passe? [...]Tempête ?"


"Quistis, je suis à l'extérieur. La tempête que vous pouvez voir de l'intérieur n'est pas naturelle. [...] empêcher de partir[..] seul moyen de la détruire[..] ne peux rien faire. [...] engager le combat si ce n'est pas fait. "

Un homme a l'exterrieu de Terra etait au courant pour la tempete et un femme qui etait surement de l'Hildegarde etait affolée Cloud accelera le pas il ouvrit la Bibliotheque a la volée et tomba nez a nez avec un femme il pointa son epée incertain.

"Tu est Quitis ? si c'est toi je suis au courant du probleme de la tempete et du reste."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lightning
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 27
Prénom : Hélène
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Dim 9 Sep - 22:57

... O, protecteurs du cristal,
Vos souvenirs s'évanouissent au soleil
Tels les joyaux oubliés perdent leur éclat
Un jour ils reviendront ici bas
Pour être recueillis comme la rosée
Votre voyage peut commencer !

D'aucuns pensent que les cristaux sont apparus afin de préserver la paix et le bonheur sur les mondes habités par des êtres vivants et pensants. Les entretenir, les protéger, leur obéir parfois, seraient les devoirs incombant aux hommes et à toutes formes de vie s'en rapprochant. Les quêtes visant à retrouver un ou plusieurs cristaux n'ont pas toujours...


"Quelle idiotie ce livre! Je me demande quel est l'imbécile qui a bien pu pondre une daube pareille. Ca relève presque de l'exploit."

Les cheveux rose pâle s'agitèrent lorsque leur propriétaire s'étira paresseusement. Deux yeux bleus inspectèrent la chambre de petite taille, et s'arrêtèrent sur une surface reflètant cette même chambre. Le livre fut balancé sur le lit et les bottes de cuir foulèrent le sol pour se mettre en face du mur.
Lightning se regarda dans le miroir. Sa peau claire semblait froide, son expression figée, ses yeux sans expression. Elle était satisfaite de son apparence, même si elle n'aurait jamais eut la prétention de s'en vanter. Machinalement, elle posa sa main sur son arme accrochée à sa taille. Elle pivota d'un coup et reprit le livre avant d'ouvrir la porte de la pièce. Ses intentions étaient de se rendre à la bibliothèque et de fouiller tout les rayons pour trouver une lecture digne de ce nom. Intentions qui s'envolèrent aussitôt qu'elle aborda les quartiers réservés aux membres de l'Hildegarde. Tout le monde était dehors, une pagaille indescriptible régnait dans les couloirs et les questions fusaient de partout. Un grand blond portant une épée plus grande que lui courait vers les quartiers principaux, bientôt rejoint par quelques autres. Lightning émit une exclamation à peine contenue.

*Non mais je rêve, viennent-ils seulement d'apprendre qu'ils se sont fait avoir? Et c'est à cause de ça que le Triumvirat n'arrive pas à ses fins? Cette Hildegarde doit avoir des chefs doués pour le combat, mais complètement nuls pour le commandement.*

Jouant des coudes et n'hésitant pas à bousculer n'importe quel quidam, la jeune femme se fraya un chemin vers la fin du couloir. Le blondinet n'était déjà plus dans sa ligne de mire. Les yeux plissés et le pas rapide, elle arriva en vue de la bibliothèque, dont la porte était grande ouverte. Le temps qu'elle y pénètre, deux personnes étaient déjà en pleine discussion, chacun un appareil de communication à la main. Mauvaise nouvelle. Mais rien de grave. Le temps qu'ils sachent quoi faire et ils seraient déjà en position d'échec.
Lightning s'arrêta un instant, hésitant sur la conduite à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-way.cowblog.fr
Garland
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 29
Prénom : Antoine
Niveau : 50
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Lun 10 Sep - 17:06

Garland était énervé. Très énervé. Le blondinet à la grosse épée lui était passé devant sans lui accorder un regard et s'était enfui en direction de la bibliothèque.
Poussant un grognement apte à faire fuir un Shoopuf sauvage, le chevalier noir sortit sa sombre épée à deux mains de son fourreau et foudroya les autres membres de l'Hildegarde qui étaient restés sur place.

-Retournez dans vos chambres! J'ignore ce qu'a vu messire Strife, mais il s'agit certainement d'un malentendu! Vous êtes en sécurité ici, alors... ALLEZ VOUS COUCHER!

Tout autour de lui, le silence se fit. Parfait! Il était encore suffisamment effrayant pour calmer une foule paniquée. Sans un regard pour ces pauvres chiots, l'inquisiteur poursuivit le livreur dans les couloirs lumineux du Millenium.
Parvenu devant l'entrée de la bibliothèque, le chevalier de Cornelia aperçu par l'entrebâillement deux des chevaliers de l'Hildegarde: Clad Strife et Quistis Trepe. Son esprit de tacticien calcula rapidement ses chances de survie en cas de combat et les trouva satisfaisantes. Un guerrier et une magicienne bleu n'arrivaient pas à la taille d'un chevalier noir aussi puissant que lui! Surtout avec le pouvoir du Chaos!
A propos de chaos... D'habitude, le monstre se tenait plutôt tranquille quand Garland se trouvait dans le millenium, mais là, le Démon était éveillé et semblait vouloir avertir le chevalier de quelque chose. Tournant la tête, Garland aperçu une femme légèrement en retrait dans la pièce. Elle appartenait au Triumvirat mais Chaos sentait autre chose... Cette femme avait en elle le pouvoir des cristaux! Elle était une élue de l'un des cristaux! La rage aveugla un instant Garland, ces Elus l'avaient tué à deux reprises! Et maintenant, il fallait qu'il travaille avec l'une de ces... Paladins!!!!

Poussant un nouveau grondement, le chevalier pénétra dans la bibliothèque d'un pas pesant, son épée noire qui semblait drainer toute lumière dans la pièce à la main.
Faisant un discret signe de tête à la femme, Garland tourna vers les deux intrus son visage, enfin, ses deux yeux rouges luisants sous un casque sombre. La voix déformée par son casque, le seigneur parla d'un ton grave et malsain qui résonna dans toute la bibliothèque.

-JE NE TOLERE PAS QUE L'ON SE MOQUE DE MOI! Retournez vous coucher docilement ou je vous y envoie par la force!
Garland tenait son épée devant lui. Elle était presque aussi grade que celle de Clad et bien plus impressionnante. Si sa tentative d’intimidation ne fonctionnait pas, il allait devoir recourir à la force. Mais sans les tuer. Le Seigneur Sephiroth et le Seigneur Kefka avaient été clairs à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko Carol
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 83
Age : 26
Prénom : Guillaume
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mar 11 Sep - 18:25

Apparement, tout ce qu'il ce passé tournait au délire ! Le jeune homme blond avait réveillé tout le monde pour les prévenir d'un soi disant danger et un chevalier noir était arrivé sur place, menacant les membres de l'Hildegarde avec son épée. Personne ne lui répondit car ils savaient que tout seul, cet homme était fini contre l'Hildegarde. Il poursuivit donc son chemin vers la bibliothèque. Eiko en profita pour se faufiler à l'intérieur de sa chambre et prit ses affaires. En ressortant, elle remarqua que certaines personnes se posaient des questions sur ce qu'ils devaient faire. Eiko décidea alors de faire un boucan du Diable pour les ressaisir.

TUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!!!!!!

Le son perçant de sa flûte avait fait taire plus d'un. Le silence était de nouveau revenu et tout le monde la regardait. Elle allait enfin pouvoir jouer la meneuse !

" Ecoutez-moi tous ! On ne doit pas se laisser faire ! Vous avez-vous ce chevalier à l'instant ? Il ose nous dire que nous sommes en sécurité alors qu'il nous menace avec une arme ? Nous nous sommes fait avoir ! Ils nous retiennent contre notre gré ! Ce sont... Euh... Ils...Hum, ce sont des méchants ! Surtout Kuja. "

Son discours n'était pas vraiment pris au sérieux étant donné que ce n'est qu'une petite fille de 6 ans. Alors les principaux membres de l'Hildegarde retournèrent à leurs discussions afin de savoir s'ils devaient ou non retourner se coucher. Eiko commencait à en avoir plus qu'assez. Elle ne supporter pas que l'on puisse l'ignorer alors que pourtant... sa corne fait d'elle un phénomène ! Elle siffla de nouveau dans sa flûte, tout en lançant sur elle le sort Lévitation, afin de se trouvait au dessus de tout le monde. Maintenant, qu'elle avait attiré l'attention, il ne lui rester plus qu'à rouspeter. Mais de là où elle se trouvait, elle pouvait voir le couloir en entier, c'est à dire jusqu'au fond.

" Hum... Ce couloir est vraiment étrange... "

_________________
| J'ai un sourire triste ? Euh oui... |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xalad.forumactif.com
Sephiroth
Pôle du Triumvirat
One Winged Angel

Pôle du TriumviratOne Winged Angel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 29
Prénom : Henry
Niveau : 60
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Les rats quittent le navire   Mer 12 Sep - 19:59

"-Il semble que nous ayons un insomniaque... Qui n'est pas discret qui plus est. Kefka il est temps maintenant ! Le téléporteur n'arrive que dans 2 heures dans l'orbite de Vana'diel, nous ne pouvons pas encore congédier nos estimés invités. Je me charge de la partie statégie, si elle venait à echouer alors ce serait à vous d'agir. Nous devons reussir, sans cela nous aurons absolument tout perdu. Heureusement ce ne devrait pas être trop difficile de les retenir."

Retrouvant l'ombre du couloir Sephiroth se dirigea alors vers les chambre de ses hôtes avec la ferme intention de leur faire entendre déraison et ainsi retablir un calme qi serait quoi qu'il arrive de courte durée. La lumière s'intensifia alors qu'il approchait des escaliers menant à l'étage. En ce lieux la lumière avait la place d'honneur et personne ne pouvait lui commander par un quelconque moyen. Que ce soit par la pression d'un bouton ou l'abaissement d'un interrupteur il était impossible de faire lumière ou obscurité sur sa seule volonté. Les escalier de marbre, sur lesquels un grands et epais tapis rouge était installé, eblouissaient par leurs rampes et les marches nues sur leurs bordures. Ce tapis emettait une lumière intense et rouge semblant provenir d'un eclairage montant. Plus merveilleux qu'un couché de soleil se trouvait sous les pied de Sephiroth à cet instant une lumière d'une beauté meurtrière, une beauté telle que l'on devait en cacher la majeur partie tant elle pouvait subjuguer en détruisant directement le cerveau. Ce phénomène dû à l'energie du château était pourtant affaiblit par le travail qu'elle accomplissait.

Sephiroth pressa le pas. Il savait que plus il tarderait et plus les chevaliers de l'Hildegarde auraient le temps de se faire de fausses idées et ainsi seraient plus durs à convaincre. Cela devait deja faire quelques minutes que Cloud s'était rendu sur les lieux et il n'avait aucune raison de laisser les informations trainer étant donné leur gravité. Il n'y aurait pas de difficultés à plaider l'inoscence du Triumvirat. Il n'aurait qu'à pretendre que Cloud s'est fourvoyé en entendant et deformant des propos qui n'étaient pas au sujet de l'Hildegarde. Mais un humain suspicieux est difficile à convaincre d'honneteté. Cela allait poser un problème. Malgrès tous les arguments du monde le Triumvirat avait deja un préjugé defavorable à son propos et la balance penchait dangereusement contre eux. Il devrait redoubler d'efforts mais aussi de prudence en prévention d'une éventuelle et plus que probable rebellion.

L'espoir de les convaincre etait mince, en revanche celui de les embrouiller était bien plus grand et cela serait surrement suffisent pour que le téléporteur de Héra n'atteigne enfin sa cible. ALors ils n'auraient plus aucun besoin de convaincre ni même de retenir l'Hildegarde ici.

Les escalier prenaient fin en leur sommet sous un pied rapide et sur. A partir d'ici la luminosité diminurait fortement. Sephiroth se dirigea alors vers Lightning qui semblait observer passivement et amusée le grabuge. Il la dépassa dans un premier temps et s'arreta à un metre d'elle pour observer à son tour. Cloud était, comme prevu, en train de mettre tout le monde en garde. A cette heure de la nuit peu de gens sont vraiment attentives et elles n'ont encore moins l'esprit à critiquer les paroles de qui que se soit. Cela profittait encore à Cloud et augmentait la difficulté de la manoeuvre.

"-Il semblerait que Cloud soit tombé sur l'une de nos conversations... Il sait peu de choses mais suffisement pour que l'Hildegarde ne nous suspecte de quelque chose. Si je ne parviens pas à les convaincre il se peu que cela tourne à notre defaveur... Tu sais ce qu'il te faudra faire alors. Lightning..."

Un regard insistant et plongean se réflechissait dans les yeux de Lightning, à cet instant regarder dans un miroir aurait eut le même effet. Puis detachant ses yeux de Lightning pour s'en retourner à ses invités. Il changea de regard en un instant et arbora un semblant de sourir. On l'aurait dit comédien si cela n'avait pas été pour la bonne cause. De toute manière on le dirait monstre si on ne connaissait pas la causes de ces actes, il était donc loin de craindre un titre si faible. D'un pas lent et bruyant il s'avanca alors jusque au milieu du couloir où beacoup des chevaliers étaient présents. Il commenca par demander l'attention de tous et surtout le calme.

"-Je vous remercie. Pour ce que Cloud vous a raconté je ne nie pas avoir eut des propos pouvant porter à confusion... mais de là à dire que nous vous voulons du mal ma petite demoiselle."

Dit il en se penchant légèrement vers Eiko sans pour autant l'oppresser d'une quelconque expression ni mouvement.

"-Je parlait de chocobos malades qui servent dans les usines de notre beau château. Lorsqu'il nous sont inutiles nous devons les rempalcer et pour cela il nous faut hélas les tuer. Je ne voulait pas vous annoncer une si térrible chose en plein repas. Nous ne sommes pas fiers de ce coté là du château et de plus il était inconvenant d'en parler devant les enfants. Je suis désolé que Cloud ai mal comprit nos propos et pour nous excuser de vous avoir reveilléà cette heure tardive de la nuit nous nous tiendrons à votre disposition pour n'importe quelle requête."

Lorsque quelqu'un vous craint il est natuel de lui offrir une mauvaise raison de persister à le croire. C'est ce qu'avait fait Sephiroth ici, et il fallait véritablement être plus que sceptique à son sujet pour le croire suffisement calculateur dans une telle manoeuvre. Sephiroth laissa alors la parole aux chevaliers afin qu'ils puissent extérioriser leurs pensées et aisni se rendre mieux compte de la pseudo-illogie dont il faisaient preuve en apprehendant les intentions du Triumvirat.

_________________
-Il n'existe ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour l'utiliser.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com/
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mer 12 Sep - 21:21

Tout etait vite arrivé un jeune femme cheveux rose pale etait venue puis Sephiroth qui etait la ou tout le monde etait rassembler sans se soucier de la nouvelle venue il prit le PDA de Quitis et fila dans les quartier du trio épée en main pres a attaquer il entendit l'excuse douteuse de Sephirtoh.La colere vint en lui comme si toute la rancoeur a l'egard de Sephiroth etait revenue, la mort de Aerith , JENOVA etc...Il esperait que l'homme au telephone dehors etait toujours en ligne


A vraiment des chocobos ici trés etrange je n'ai pas vu d'ecurie ni de cri aparement a tes dires il sont nombreux et puis la j'ai un contact en dehors de Terra face a la tempete , elle est magique et oui ecoutez.

Il fit ecouté l'enregistrement de l'homme qui parlait.
Alors Sephiroth la mort propice des chocobos serait la cause de la tempete je ne crois pas et puis j'ai entendu "pile".




Cloud sans regarder Sephiroth se mit au milieu puis eleva la voix en fixant son ennemi.

OUI nous somme le jus qui permet a un teleporteur de naviguer jusqu'a Vanad'iel pourquoi je ne le sait pas si vous preferez croire un organisation qui nous invite ici avec aucun moyen de partir de qui plus est sont connu pour avoir fait des chose pas trés recommendale libre a vous si vous avez de la jujote sortez les armes ca va gicler sec...

Cloud avait etait direct et annoncai la bataille meme si il devaient tous mourir il preferé mourir au combat que epuisé et tué en traitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Age : 28
Prénom : Josyan
Niveau : 45
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mer 12 Sep - 22:49

La tempête faisait rage, son rythme toujours aussi soutenu. La fréquence était toujours aussi puissante, et Squall surveillait les alertes. Plus aucun signe de vie depuis une bonne demi-heure. L'impatience mêlée à la frustration pesait lourd dans le vaisseau. Squall tournait en rond. Au bout d'un moment, Squall tapait sur le tableau de bord d'un coup sec et inattendu. Le jeune pilote sursauta.

* Répondez merde ! *

Squall posait la main sur la crosse de sa gunblade, il soufflait. Mais que se passait il, pourquoi Quistis ne répondait plus. Elle captait l'appel depuis son PDA certainement, et l'indicateur de fréquence s'activait un peu. Les discussion à l'intérieur étaient inaudibles pour les deux.
Il fallait attendre, attendre que quelqu'un comprenne qu'il fallait mettre le PDA en position telle que leur conversation serait facilement enregistrable et compréhensible pour Squall et le jeune seed. Squall reconnaissait la voix de Cloud, l'homme blond qu'il avait rencontré lors d'une réunion organisée par le Trimuvirat, toujours.

- Hum ...

Alors c'était ça. L'energie des membres de l'Hildegarde servait au transfert d'un téléporteur. Une histoire de fou, une planète dont Squall ignorait l'existence. Bref, dans tous les cas, il ne pouvait toujours rien faire. Et Cloud avait décidé d'engager le combat. Pourvu qu'ils réusissent, pourvu qu'ils trouvent la solution. Squall se posta au poste de messagerie.

-
Cloud, la seule solution de pouvoir mettre à terre la tempête c'est de mettre à terre le Triumvirat lui même ou de détruire des piliers. Je n'en sais pas plus et je ne peux pas plus d'ici. Je vous attends à la sortie. Je reste en ligne au cas où.

Il attendait une réponse. Il fixait l'indicateur froidement, sans trembler, patient et calme.

_________________
______


______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://josyan.skyblog.com
Bibi Orunitia
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 27
Prénom : Arnaud
Niveau : 40
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Jeu 13 Sep - 18:17

Bibi était tranquillement couché dans l’une des chambres du somptueux millenium d’obsidienne, en train de rêver du bon vieux temps ou il partait à l’aventure avec Djidane est tout ces amis. Lorsque celui-ci ce réveilla en sursaut sous les bruits assourdissant que fit un des membres de l’hildegarde. Sa porte s’ouvra tout d’un coup et le blond qui fit fasse dit de partout que le triumvirat nous avait trahit… Le petit mage noir ce leva donc de son lit et ce dirigea vers le couloir légèrement éclairé par des petites halogènes murale . Il ne fit pas le seul à être dans le couloir, beaucoup de chevalier de l’Hildegarde était présent sans savoir vraiment ce qui ce passait. Le jeune blond qui à réveillé tout le monde annonça un charabia que Bibi ne comprit pas très bien, il parla de téléporteur; ou encore de notre énergie vitale… Bibi qui était déjà bien fatigué car il venait d’être réveiller à une heure pas possible du soir et en plus il commençait à sentir ces pouvoir disparaître peu à peu mais il jugea sa comme illusion provoqué par sa fatigue. C’est au tour de Eiko qui fit un sort de lévitation pour ce mettre au dessus tout le monde et pouvoir ce faire entendre, elle était d’avis avec Clad, elle aussi voulais ce battre contre ces méchants dictateur. Mais son discours fut calmé par l’arrivé d’un des Pôle… Sephiroth. Qui expliqua très calmement que Clad avait tout simplement entendu un morceau des parole de Sephiroth et en avait déformer la moitié, celui-ci parlait tout simplement de Chocobos.

« Très bien, alors nous pouvons nous recoucher … ? »

Bibi n’avait pas vraiment suivis la scène mais tout ce qui voulait c’était ce recoucher, il avait envie de dormir et attendre le lendemain que la tempête sois terminé et ensuite partir de ce lieux sinistre. Mais Clad ne ce laissa pas corrompre par les paroles de Sephiroth, il fit écouter à tout le monde un enregistrement sur son portable, qui disait qu’une homme était à l’extérieur de la tempête et que celle-ci n’avait rien de naturelle et avait été créer magiquement pour empêcher les chevalier de l’Hildegarde de partir. Bibi ne suivait plus trop la situation mais il avait enfin compris que le Triumvirat ce servait de leur énergie vitale pour transporter un téléporteur sur on ne sais quelle planète . Bibi bouscula quelque personne pour ce mettre à l’avant de la situation sois vers Clad et Sephiroth.

« Alors c’est vrais vous vous servez de nous ? Vous le triumvirat êtes tous aussi mauvais les un que les autres et aussi pitoyable que ce génome efféminé. »

Bibi parlait biensur de Kuja, qui créait des mage noir pour s’en servir comme armées et prendre le pouvoir. Et à ce qu’il venait de voir, il c’était fait des petits copains comme lui . Le petit mage ce ferai un plaisir à botter les fesses une fois de plus à Kuja, il ce joins donc à Clad pour la bataille qui allait peux être commencer à moins qu’isl ne trouvent un moyen de sortir d’ici avant que sa ne dégénèrent, car c’était bien partit pour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lightning
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 27
Prénom : Hélène
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Jeu 13 Sep - 19:41

La première personne à entrer à sa suite était déjà de trop pour Lightning. Car malgré le fait qu'il soit un membre du Triumvirat, les ondes de colère qu'il exhalait étaient également dirigées vers l'élue du Cristal de Cocoon. Pourtant, et en parfait équipier, il lui fit un signe de reconnaissance, avant de se tourner vers les membres de l'Hildegarde. Il lui fallut peu de temps pour que son humeur hausse le ton de sa voix et lui fasse menacer ses interlocuteurs. Lightning pensa un instant à lui demander de se calmer, afin de ne pas envenimer les choses, quand la pièce, l'immense bibliothèque dans laquelle ils se trouvaient, sembla tout à coup trop petite, trop étouffante.

L'un des pôles de leur camp, Sephiroth, venait d'y entrer et écrasait littéralement l'endroit de sa présence. S'ils n'avaient tous été des combattants notoires, ils se seraient sûrement enfuis à toutes jambes. Une lueur d'agaçement passa dans ses pupilles quand il se tourna vers Lightning pour lui donner ses instructions. Presque comme immobilisée par le regard de Sephiroth, la jeune femme finit par comprendre ce qu'il attendait d'elle. Rien qu'elle ne puisse effectuer, elle hocha par conséquent la tête et détourna son regard sur Cloud, la main sur son arme. L'ex-Soldier prodiguait déjà aux représentants du camp adverse, un sourire aux lèvres et d'une voix envoûtante, une excuse somme toute banale. Même si elle ne manqua pas de surprendre Lightning.

*Des chocobos? Pour faire fonctionner des machines? C'est la chose la plus ridicule que j'ai jamais entendu. Je me demande bien s'ils vont le croire.*

Mais c'était sans compter l'insupportable blondinet qui s'avança et se permit de contredire le pôle du Triumvirat. Il se mit à déblatérer un tas d'idioties qui, fort malheureusement, étaient vraies. Mais la combattante ne cilla pas plus que Sephiroth. Jusqu'à ce que Cloud les menace ouvertement. La situation commençait à devenir plus qu'énervante, et malheureusement, Lightning devenait méchante si on s'aventurait à l'ennuyer. Aucun ordre ne venant de son supèrieur, elle rongea son frein et balança un regard hargneux à Cloud. C'est alors que les évènement s'enchaînèrent rapidement. La même voix que celle de l'enregistrement se fit soudain entendre, transmise par l'appareil que le jeune homme tenait à la main. Une voix froide, légèrement agaçée, mais de toute évidence étudiée pour rester calme malgré les circonstances. Au moment même où elle s'éleva, Lightning dégaina son arme qui mit quelques secondes pour se déplier et devenir une épée.

Secondes dont profita un petit homme pour entrer dans la pièce et bousculer tout le monde. Il se mit ensuite à proférer des insultes envers le Triumvirat et se plaça en position de combat. L'Hildegarde avait de toute évidence décidé de se battre. Seulement voilà, Lightning estima qu'ils avaient tous assez abusé de son temps, qui plus est pour des futilités. Sans baisser son arme, elle s'adressa à eux, d'une voix posée, froide, mais ne cachant rien de son énervement.

"Alors, non contents de proférer une floppée d'idioties, vous vous permettez en plus de nous insulter? Et vous estimez que c'est nous qui ne sommes pas respectueux? Je vais vous dire moi, je pense que vous voulez à tout prix prouver que le Triumvirat est affreusement méchant et ne cherche qu'à vous tuer. C'est absolument pathétique, un vrai roman pour enfants. Quand à votre prétendue perte d'énergie, je constate qu'elle ne vous empêche pas de nous menacer, et d'imaginer que vous pourrez quelque chose contre nous. Tout ce que vous devriez faire, c'est retourner vous coucher et tenter de témoigner encore un peu de reconnaissance pour l'accueil que nous vous faisons ici."

Sa tirade terminée et toujours sans baisser sa garde ni son bras, elle jeta un regard vers Sephiroth, comme pour s'excuser d'avoir réagit ainsi. Mais le message qui passait dans ses yeux était clair. Un seul ordre de sa part et elle n'hésiterait pas à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-way.cowblog.fr
Genesis
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Masculin
Nombre de messages : 332
Age : 31
Prénom : Josué
Niveau : 50
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Jeu 13 Sep - 23:46

La fin du banquet avait précédé à la répartition des chambres et une fois dans les couloirs, Sephiroth avait donné sa mission à Xiah qui devrait passer la nuit avec Cecil pour tenter de glaner des informations qui pourraient être d’une importance non négligeable. Le Rhapsodos n’avait été inculqué d’aucune tâche précise ce qu’il prit comme étant un repos… Il se doutait cependant qu’il devrait passer à la phase du plan de son chez frère qui consistait à contenir l’ardeur des différents pensionnaires du millenium… Le chemin avait servit pour le Soldat de faire ses au revoirs les plus sincères à cette ravissante jeune femme avant de s’en retourner la laissant à ses vacations nocturnes. La nuit s’annonçait longue pour Genesis qui n’aurait rien à faire et nullement l’envie de se reposer car en parfaite santé, il se demandait ce que les pôles pourront faire maintenant, ils se réunissaient probablement dans la bibliothèque pour discuter de ce téléporteur. Il décida donc de rebrousser chemin pour s’y rendre mais il n’eut pas beaucoup de chemin à faire avant que Cloud ne se mette à réveiller tout le monde pour les rebeller contre le Triumvirat… Cela s’annonçait pas terrible pour les plans de Sephiroth qui risquaient de tomber à l’eau mais l’Ex-Soldier tenait à connaître les raisons de ce soudain vacarme, il se mit donc dans l’ombre s’effaçant de la vue de tous sans effort et il écouta les discussions qu’il y avait. Il semblerait que ce petit nuage ait surpris une conversation du pôle et qu’il comptait rebeller tout le monde contre leurs ennemis. C’est le moment que choisit un vaisseau de Dol pour entrer en scène et annoncer que le champ de force était alimenté par la magie et de l’intérieur du millenium ce qui n’allait certes pas arranger leurs affaires, Squall était une personne vive et lucide qui savait utiliser son cerveau pour autre chose que pour des plans de chef. Il analysait une situation rapidement et une solution tout aussi efficace. S’il n’intervenait pas, Genesis n’aurais sans doute plus aucune chance de faire quoi que ce soit pour se rendre utile, il décida donc de jouer une carte qu’il adorait en insufflant la peur dans l’esprit de ces personnes ; tout le monde savait où étaient entrés les trois pôles pendant le banquet et donc tout le monde savait où ils devaient aller. Genesis prendrait la direction opposée pour se diriger vers l’armement nucléaire du château et ainsi agir indépendamment de la volonté des pôles mais respectant néanmoins celle de Sephiroth. Les différents membres du Triumvirat revenaient comme Lightning, Garland puis Sephiroth qui tentaient de calmer le jeu à leur façon, Genesis restait dans l’ombre regardant toujours ce qu’il se passait… Le petit mage noir et la gamine seront sans aucun doute attirés par la fourberie que comptait faire le sombre jeune homme et il se disait qu’il sera probablement suivi… Pour faire ce qu’il voulait faire, il devait néanmoins se montrer pour partir, il avait un plan pour cela pour que ça paraisse plus normal dirons nous… Il fouilla dans ses affaires et sortit de l’ombre pour arriver face à Bibi, non loin de Garland ; il regarda ensuite un petit objet rond, enfin… Il donna l’impression de regarder cet objet mais il fouillait le couloir du regard pour voir exactement qui il y avait et leur position, il regarda réellement ce qui ressemblait à une grosse montre avant de s’avancer près du chevalier noir qui était le plus proche et faire en sorte de la cacher du regard de tous tout en la montrant très discrètement à son semblable lui disant :

« Les vents tournent, il est temps d’agir… »

Il remit cet objet dans sa poche sans rien ajouter et il partit rapidement se doutant parfaitement que les curieux le suivront. Cet objet qu’il avait regardé et montré à Garland pouvait s’apparenter à un radar qui permettrait de détecter les vaisseaux alentours et donc, certains pourront penser qu’en parlant d’agir, Genesis parlait de détruire ce vaisseau dans lequel était Squall dans l’attente de pouvoir venir porter main forte à ses alliés. Les pas de cet Ex-Soldier résonnait maintenant dans le couloir s’éloignant de plus en plus aux oreilles des héros qui était présents actuellement. Le Rhapsodos prenait la direction de la salle d’armement du manoir, il avait fait en sorte d’attirer l’attention sur lui, cela pourrait paraître étrange et beaucoup pourront se demander ce qu’il avait en tête. Étant un ennemi, on pouvait s’attendre à tout venant de lui, d’autant plus que même Cloud étant issu du même monde ne le connaissait que de nom puisque sa disparition avait eu lieu avant l’arrivée du livreur dans le groupe de la SHINRA…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-of-fantasy.forumotion.com
Paine
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 28
Prénom : Mary mais appellez moi Loulou ^^
Niveau : 43
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Ven 14 Sep - 23:44

« Cela suffit. Il y a des rat qui nous barre la route : il faut les élimines. »

Paine fit un mouvement de lame pointant celle ci vers l'homme au cheveux blanc, Garland et Genesis.



« Je commence a m'impatienté, j'ai envie de cogner. Malheureux pour vous. »

Donc Paine, dans l'une de ses crise d'un manque de patience incontrôlable, capable d'anéantir le soleil lui même ( métaphore caractérisant sa colère avidement! )
La fille au cheveux gris passa un moment a regardait ces trois ennemie. Elle n'avait pas beaucoup de population de soutien derrière elle! Un magicien peut être? baa, cela revenait au même, apparemment il n'allait sûrement pas tous s'en sortir vivant...

Qu’importe, elle s’en, fichait des autres, il ne pensait qu’a parlé, et n’agissait pas, tournant autours du pos ne faisait rien d’intéressant ! Elle, elle ne resterait pas la sans rien faire ! Ces ennemies allait devoir tâtait de sa lame avant qu’elle ne parte.
Oui, elle comptait partir ! Comment ? Facile, elle avait des « amis » qui l’y aiderais évidemment ! A moins qu’elle ne se planque dans les lieux jusqu'à la fin des trouble et qu’elle se barre au moment le plus opportun. Ou qu’elle prenant son propre vaisseau dans les bâtiments ?

Bref bref bref. Pas le moment de blablater inutilement. Paine dirigea son regard vers Sephiroth puis dit :


« J’ai bien envie de confronté Zugaikotsu a Masamune ! Sa ne te dérange pas j’espère ? »

De toute façon, Sephiroth-san n’avait pas trop le choix ! Paine, la lame de biet, plus épaisse ( plus résistante ?) que celle de Sephiroth attaqua se dernier. Toute griffe sortie, tout charme aussi !
Ces yeux rouge reluisait d’envie ! Pas de haine dans ces derniers. Aucune, après tout, elle n’avait pas a le haïr, il ne lui avait rien fait directement ! Donc, elle ne le haïssait pas ! Il se trouvait juste sur son chemin vers la sortie.


« Sephiroth-san, je n’ai rien contre vous, alors allez y a fond. »

Paine, dont la modestie n’égaler que sa timidité (ironie) attaquait donc le jeune homme pour lui mettre un coup de lame en flanc, sachant pertinemment que se premier coup n’atteindrais pas sa cible ! Mais ! Le forcerais a combattre ! Et donc, la pensait que les autre puisse s’enfuir a se moment la lui traversa l’esprit ! Y penserait il ? se ne serais pas une mauvaise idée ! Qu’il parte, pendant que Paine fait mumuse avec Sephiroth-san.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sephiroth
Pôle du Triumvirat
One Winged Angel

Pôle du TriumviratOne Winged Angel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 29
Prénom : Henry
Niveau : 60
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mer 19 Sep - 0:15

"-Je trouve regretable qu'on doive m'éliminer... Mais si c'est pour la bonne cause que vous agissez je vous laisserez bien m'empaller sur l'heure !"

Puis se retournant d'un geste ample et gracieux il sortit une grande lame de nul part et vint frapper contre celle de Paine, aussi sure que le plongeon de l'aigle. D'un mouvement aussi rapide que puissant il se dégagea de la passe d'arme que lui imposait Paine. L'impulsion fut suffisement forte pour envoyer Paine à quelques metres en arrière et ainsi permettre un peu plus de retenue pour le prochain coup, dont il comptait bien se prévenir par sa précédente affirmation et sa future question.

"-Peux-tu assurer que ta lame tranchera le mal que tu sembles ressentir ? Suis-je celui qui t'anihilera, ou celui qui au contraire te garantira dans l'ombre une vie un peu plus longue ? Tranche d'abbord cette question et alors tu pourras decider de me trancher moi !"

Puis il s'éloigna en esperant vivement que son discours ait sucité l'interet et la curiosité de certains. Il passa près de Lightning en lui faisant un sourir triste et deçut. Apparement elle aurait bientot à agir, car bien sur Paine n'en resterait pas là et même dans ce cas quelqu'un aurait prit l'initiative de l'attaquer malgrès tout. C'est alors qu'il se décida à entamer le dernier voyage vers le téléporteur. D'ici ils n'auraient qu'à patienter quelques minutes avant d'arriver sur Vana'diel et alors tout serait finit. L'hildegarde n'aurait plus la moindre chance de survie et lui aurait suivit bêtement les ordres qu'on lui avait donné.

Arrivant dans la bibliothèque il se mit à contempler le plafond qui laissait voir les étoile. Il se rapella alors du véritable but qu'il s'était fixé lui et sa mère il y a bien longtemps. Le servait il encore aujourd'hui ? Surrement pas, il n'obéissait qu'à une forme de vie supérieur de laquelle il ne savait finalement rien. Les idées fusaient dans son esprit, il pouvait palper le conflict comme à l'époque où sa mère le manipulait dans le but d'obtenir de lui ses desseins. Cete impression d'impuissance qu'il ne ressentait plus depuis si longtemps resurgissait soudain comme un souvenir qu'on aurait préféré oublier. S'imposant le calme il partit s'asoir près d'un des fauteils sans pour autant l'atteindre. Il pensait l'avoir totalement érradiquée mais la voila qui ressurgisait des méandre de son esprit. Il ne s'agissait plus de cellules, qui avaient bien toutes étaient totalement inhibée et absorbée par la magie du tout puissant, mais bien de souvenir. Des souvenirs si puissants qu'ils auraient étés capable de redonner à Sephiroth son ancienne envie de devenir un être au dessus des autres. Un dieu qui ne disposerait d'aucune limite. C'est alors qu'il y repensa.

Le tout puissant. Finalement il n'était pas aussi omnipotent qu'on pouvait le croire, auqel cas il n'aurait pas eut besoin de faire appel aux trois nouveaux Pôles du Trimvirat. Cela signifiait donc qu'il aspirait à plus de pouvoir qu'il n'en avait deja en tentant de reunir le 7 planètes. Un sourir vicieux se dissernait desormais sur le visage du très anciennement Soldier. Il hésita une seconde à aller vers les deux autres Pôles puis se retracta. Le pouvoir ne se partageait pas et il fallait déployer de toutes les stratégie pour l'obtenir. Plutot que d'aller voir le Triumvirat il se dirigea vers la salle du Triforce en prenant bien soin de passer devant les membres de l'Hildegarde. Surrement l'un d'eux parviendrait il à le suivre jusqu'ici.

"-Vous êtes arrivés jusqu'ici ! Bien... Saurez-vous vous débarasser d'une puissance qui vous dépasse à présent ?"

Au moment où il formulait ses paroles il atteignait le centre de la pièce à l'exact emplacement du jet de luière montante. Il commenca à léviter et dégaina une nouvelle fois la Masamune dans le but de freiner les geneurs qui l'auraient suivit. Un peu d'entrainement ne lui ferait pas de mal. Sa première cible serait evidement celle qui l'avait attaquée en premiere, Paine.

"-Ceci est le générateur de la tempète, et c'est aussi ce qui permet au millenium de pomper l'energie des piles que vous êtes. Même si vous parvenez à me vaincre, parviendrez vous à detruire le générateur ? Nous avons gagné cette bataille, et elle nous donne un sérieux avantage sur la guerre que vous avez été trop aveugle pour detecter !"

Cette fois-ci il combattrait seul contre une bande de chevalier aux talents certains. Sur de lui il s'avanca vers sa première victime avec la ferme intention de la faire reculler à sa prochaine attaque. Il abaissa sa masamune avec la vélocité d'un chat et la virtuosité d'un pianiste. Le coup serait particulièrement difficile à encaisser.

"-Finalement tu connaitra la réponse avant de mourir Paine ! hm..."

_________________
-Il n'existe ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour l'utiliser.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com/
Cloud Strife
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Prénom : Joffrey
Niveau : 46
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mer 19 Sep - 14:38

Paine n'aurait pas du , pas si vite attaquer pour rien signifait que l'hildegarde avait peur et etaient inquiet de leur sort. Sephorth parra le coup de Paine avec facilitée .Sephiroth etait toujour aussi traitre dans es paroles , demandé a Paine de changer de camp etait une tactique sournoise.L'elite du SOLDIER etait partit , instinctivement tout le monde le suivait pendant qu'il parlé en sachant que du monde le suivait , apres etre entrer dans la bibliotheque , Sephiroth alla au centre d'un cerle puis levita en parlant de la mort proche de tout ces chevaliers.Cloud etait fou de rage sachant que le Pole avait certainement raison il pourrait peut etre le battre mais pas detruire le generateur a temps.

Sephiroth pourquoi obeit tu a une force qui te depasse surement que tu ne connait pas? devenir le patin de ta mere t'avait déplu ? serait tu redevenu le petit de jouet de bois aux cheveux long ?


Cloud tenta de destabilisé son ennemi juré avec un petite pointe de conviction dans ses mot il savait que Sephiroth n'y resterai pas de marbre.Puis il sortit son épée et attaqua Paine avec vitesse.Cloud eut juste le temps de paré le coup que les lame s'entrechoquerent et un etincelle jaillit entre les deux homme , Cloud repoussa Sephiroth prenant part au combat.

Prend toi a celui qui a trouver votre petit manege sournois Sephephiroth ou devrait -je dire Pinnochio ?



[desolé du petit post]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Age : 28
Prénom : Josyan
Niveau : 45
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Mer 19 Sep - 16:12

Ambiance lourde. Attente infernale. Aucun moyen d'agir. La portée de la fréquence devenait de plus en plus faible. Quelques minutes plus tard la transmission était coupée. Silence radio. Seul le boucan lointain de la tempête venait briser quelque peu le mutisme qui avait prit l'ensemble de l'Hydre. La pluie, naturelle cette fois ci, commençait à tomber. Les choses semblaient maintenant très compliquées. Squall s'attendait à tout moment que la tempête soit stoppée, cela signifierait que les membres de l'Hildegarde avaient réussi quelque chose. Mais il ne pouvait s'empêcher de penser que cela devenait peine perdue. Defaitiste, non. Réaliste, peut être. Il savait que le Triumvirat était perfide, ils savaient se servir de leurs pouvoirs pour faire passer leurs agissements sous silence. A quoi bon y penser, il ne pouvait rien faire d'ici. Strictement rien. La main posée sur la crosse de son arme, son regard se perdait dans le néant qu'offrait le tourbillon. Le radar du vaisseau détecta une présence en approche. Un vaisseau mais le voyant le qualifiait d'allié. La communication par radio était définitivement fichue, l'antenne avait dû être arrachée par la force du vent. Le jeune pilote regardait Squall en attendant les directives. Squall tournait la tête. Il posa à nouveau la main sur sa gunblade, une manière de dire au jeune SEED qu'il devait lui aussi s'armer au cas où. Squall ouvrait la porte après avoir enclenché le préchauffage des machines. Un décollage d'urgence, on ne savait jamais qui pouvait être à l'intérieur du vaisseau en approche.
Squall sortait le premier, après avoir dit au pilote d'être prêt à tout décollage ou toute offensive sur les arrivants. Le commandeur connaissait ce vaisseau, il venait de la BGU. Il avait une petite idée de qui pouvait être à l'intérieur. Il se lança le sort bouclier, et se prépara. La porte s'ouvrait lentement. Seule une personne sortait, et Squall baissa sa garde.

Zell : " Salut Squall ! On m'a prévenu de ton retour à la BGU, et de ton départ pour cet endroit. J'ai refusé l'invitation des ces guignols, ça sentait le piège à plein nez ! "

Squall souffla. Soulagé d'un côté de voir de la compagnie, mais toujours tendu de l'autre car il ne savait rien de ce qu'il se passait au chateau.

Squall : " Et peux tu me dire qui ont accepté ? "

Zell : " Linoa, Quistis, un grand Blond, une petite fille, un mage noir.. Il y en a d'autres mais je ne les connais pas. "

La question de Squall était assez stupide. Il savait mais il avait besoin de confirmer ses pensées.

Zell : " Je suis venu avec Irvine. Comme à la BGU il n'y a rien à faire, on a décidé de te rejoindre pour te filer un coup de main. "

Squall se tournait vers la tempête lointaine.

Squall : " Il n'y a rien à faire. J'ai perdu la transmission que j'ai eu avec l'intérieur. Maintenant qu'ils sont au courant, ils vont se battre contre le Triumvirat. Bonne ou mauvaise idée, il n'y a aucune autre solution. "

Zell était dubitatif. Même si il était logique que l'invitation finirait en bagarre pour la survie, il ne comprenait pas quelque chose.

Zell : " On ne sait même pas ce qu'ils veulent. Comment saurons nous quelle a été l'issue du combat ? "

Squall : " La tempête s'arrêtera. Soit ils sortent vainqueurs et on s'en va, soit le Triumvirat sort vainqueur. On décidera alors si on se bat, ou si on fuit.

Zell sautait sur place en s'agitant comme lors de leur première rencontre à la BGU, la mission à Dollet. Squall avait déjà exaspéré quand il le voyait s'agiter ainsi mais il avait l'habitude. Et il savait que Zell voulait se battre. Trop fougueux, Zell était à présent surexcité.

Zell : " On leur mettra une bonne raclée Squall ! "

Irvine : " Zell, ce ne sont pas de vulgaires monstres de forêt! Le Triumvirat nous mettra à terre d'un clin d'oeil si nous agissons comme des sauvages. "

Le fusil sur l'épaule, adossé à la porte du vaisseau, Irvine affichait un maigre sourire. Il savait tout autant que Squall que la situation était très compliquée.

Squall : " Nous n'avons plus qu'à attendre un dénouement. Soyons prêt à intervenir. "

Zell était content d'entendre ces paroles, même s'il était peu probable qu'ils aillent se battre. Irvine restait contre la porte, en scrutant la tempête. Squall ne savait pas s'il devait venger une éventuelle défaite de leurs amis. Ils n'étaient pas vraiment en bonne condition de combat, mieux vaut la fuite pour revenir paré d'intentions vengeresses.

_________________
______


______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://josyan.skyblog.com
Lightning
Inquisiteur du Triumvirat
Inquisiteur du Triumvirat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 27
Prénom : Hélène
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Jeu 20 Sep - 20:03

Lightning pointait toujours son arme sur Cloud et Bibi quand Paine arriva, lame au poing et, apparemment, n'ayant pas beaucoup réfléchit à sa manoeuvre. Avant que l'inquisitrice n'ait eu le temps de réagir, Sephiroth avait paré le coup et envoyé valser son adversaire. Les paroles qu'il fit succéder à ses actes étaient énigmatiques, mais plutôt utilisées pour accaparer l'attention des membres de l'Hildegarde. Un grand silence régna dans le couloir à partir du moment où il pénétra dans la bibliothèque. Tous se regardèrent, muets mais néanmoins sur le qui-vive.
C'est à ce moment précis que Lightning prit conscience de l'infèriorité numérique. Pas seulement au moment présent, mais dans leur bataille générale. L'Hildegarde était plus fournie que le Triumvirat, et pourtant, c'étaient ces derniers qui avaient l'avantage. Preuve que l'esprit et la réflexion valaient souvent mieux que les faits d'armes et autres combats.
Alors que la tension augmentait et devenait presque palpable, les nerfs de chacun prêts à lâcher à tout instant, Sephiroth ressortit de la bibliothèque avec naturel, passa devant eux et tourna au bout du couloir. Les combattants se regardèrent un instant, presque unis par la même incompréhension, mais un court instant seulement. Les membres de l'Hildegarde relâchèrent leur attention et partirent rapidement à la suite de l'ex soldier. L'arme de Lightning s'abaissa dans le vide.

"Est-ce une façon de me dire que moi, je compte pour du beurre? Dire que c'est moi que l'on qualifie d'impulsive! Vous allez voir ce qu'il en coûte de me laisse tomber, bande d'ingrats..."

Rengainant son épée, elle partit tranquillement à la suite des autres. Malheureusement, ou pas d'ailleurs, elle avait pas mal de retard et ne pouvait donc pas les suivre. De plus, le Millenium était un vrai labyrinthe, complètement dépourvu de plans quelconques. Ses sens de combattantes ne pouvant lui être d'aucune utilitée en un lieu aussi imprégné de magie, elle se résigna à errer dans les couloirs.

*Et puis après tout, Sephiroth va bien savoir se débrouiller tout seul un moment.*

Elle déboucha dans un couloir plus large, et bordé de grandes baies vitrées. Autour du château, la tempête artificielle était toujours là, semblant tout de même s'affaiblir un peu. Lightning plissa les yeux en s'approchant de la vitre. Etait-ce un vaisseau qui atterrissait à une centaine de mètre? Fouillant dans sa pochette de cuir, la jeune femme en sortit une paire de jumelles qu'elle braqua vers le sol. Trois personnes discutaient maintenant à l'extèrieur, jetant parfois des regards vers le Millenium. Un quatrième s'affairait à réparer une antenne radio.
C'est alors qu'un grésillement se fit entendre derrière la combattante. Elle rangea ses jumelles et s'approcha du petit appareil gisant par terre. Avant même de le ramasser, elle comprit qu'il s'agissait du portable de Cloud, sûrement tombé lorsqu'il suivait son ennemi. Lightning fut de suite satisfaite, et parce qu'elle était sur le bon chemin pour retrouver ses compagnons de combat, et parce que l'appareil était vraiment de la toute récente technologie. Non pas qu'elle souhaitait le voler au blondinet, mais elle se dit qu'il serait sûrement d'accord pour le lui prêter.
Le téléphone était toujours en mode réception. Appuyant sur la touche bleue, comme sur n'importe quel portable, elle envoya un message vers un interlocuteur inconnu.

"Lightning à récepteur non identifié. Est-ce que vous m'entendez? Je répète, est-ce que vous m'entendez?"

Elle s'apprêta à ajouter quelque chose, mais se ravisa. Elle relâcha la touche, et se remit sur les traces des autres. La réponse ne tarderait pas, ou bien n'arriverait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-way.cowblog.fr
Bibi Orunitia
Chevalier de l'Hildegarde
Chevalier de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 27
Prénom : Arnaud
Niveau : 40
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Ven 21 Sep - 0:03

Bibi était ici à regarder la scène qui ce déroulait sous ces yeux. Paine une guerrière au physique sombre passa devant lui et dégaina son épée pour attaquer sans hésitation l’ancien Soldier. Mais d’un lancé de bras, il para le coup avec sa masamune qu’il tenait dans sa main. Sephiroth ce retourna et ce mit a marcher en direction de la bibliothèque, tout le monde le suivirent. Tous sauf Bibi qui était toujours au même endroit, il n’avait pas bougé, il fixait le sol en ce questionnant sur plein de chose. Puis décida de rejoindre les autres pour voir ce qu’il en devenait. Mais le petit mage noire n’avait pas penser qu’il serai incapable de retrouver son chemin dans cette immense château sinistre sans l’aide d’un de ces coéquipier. Mais il décida de s’engager quand même, il attaqua la marche, armé de sa kane à la main droite. Il traversa un long couloir puis ensuite un autre et encore plein d’autre avant de revenir au même endroit qu’il était partit, il le voyait bien c’était le couloir ou toute les portes des chambres était ouverte. Il décida de continuer et prit une allé sur la droite qui le mena quelque part dans le château. Il y avait une fenêtre, il s’y pencha pour regarder quelle en était la situation dehors, il vit que la tempête faisait toujours autant rage, on ne pouvait rien voir à travers tellement celle-ci était épaisse. Le mage noir continua donc sa marche avant d’arriver à un croisement de couloir, il prit donc à gauche, quand ensuite un long escalier en rond habillé d’un tapis rouge ce présenta. Bibi était perdu le prit donc pour voir ou allait arriver. Encore un de plus, un autre long couloir ce présenta à lui mais au fond de celui-ci avait l’air d’apparaître une porte. Une porte étrange, Bibi toqua donc légèrement pour savoir s’il y avait quelqu’un et pour l’aider à retrouver son chemin, mais personne n’avait l’air de lui répondre. Il mit donc la main sur la poigné et ouvrit progressivement la porte. Apparemment personne n’était ici, sa n’aida donc pas le petit mage noir à retrouver son chemin, mais la pièce en elle même était intéressante. En effets des tonneaux en bois était disposé ici, mais Bibi connaissais ces tonneaux, ils les avaient déjà vu sur le vaisseaux de la reine Branet. Il lui semblait bien que sa fait partit des technologie qu’utilisait Kuja. S’il ne se trompait pas alors il avait trouver un moyen de s’enfuire et en même temps de traverser la tempête. Il sauta donc de joie mais tomba malheuresement par terre après l’avoir fait. Il ce releva et reprit son chemin pour retrouver les autres et leur annoncer qu’il avait trouver un moyen de repartir sur Hera afin d’établir des projets future pour s’opposer au idéologie diabolique du Triumvirat. Il reprit donc le chemin qu’il avait prit mais ce perdit une fois de plus avant de tomber sur un mage noir qui lui ressemblait fortement.

« Excuse moi, tu pourrai m’indiquer le chemin pour retourner voir mes amis, ils sont à la triforce, je crois. »

Le Mage noir de Kuja le conduisit jusqu’a ces amis, Bibi repensa à l’autre diable mais ce n’était pas le temps de penser aux sentiment personnelle. Il ce dirigea donc vers le leader du groupe, le grand guerrier blond avec la grosse épée, qui faisait deux fois la taille de bibi et qu’il tenait à une main. Il lui prit l’épaule et le fit pencher pour lui glisser quelque mot dans l’oreille que seule lui pourrai entendre.

« Clad, je me suis perdu dans le château et j’ai découvert une salle ou est entreposé des téléporteur nous permettant de fuir et à la fois de passer à travers la tempête. Il faut donc arriver à esquiver cette situation de façon indiscrète et sans oublier de prévenir le Mr avec son vaisseaux dehors. »

Bibi ce remit en place la Kane face au grand monsieur avec la longue épée qui fit trois fois Bibi cette fois-ci. Il Tenait sa Kane comme prêt à attaquer, il essayait de faire comme s’il n’avait rien découvert et laissé le temps à Clad de trouver une stratégie pour esquiver la situation sans que le Triumvirat ne s’en aperçoivent. Après tout il était le leader de l’Hildegarde, sa devrai donc pas être difficile d’élaborer une stratégie pour retourner en douce jusqu'à nos chambre, même si un conflit avait commencer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall Leonhart
Commandeur de l'Hildegarde
Commandeur de l'Hildegarde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 187
Age : 28
Prénom : Josyan
Niveau : 45
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   Ven 21 Sep - 16:25

Les heures passaient. Rien. Zell exprimait un ras le bol total. Cet impatient de naissance ne supportait plus d'être passif, en sachant très bien qu'il n'avait que pour choix l'attente. Irvine était plongé dans de profondes pensées et n'avait plus dit de mot depuis quelques heures, ce qui était aussi le cas de Squall qui intervenait de temps en temps pour calmer la nervosité de Zell. C'était compréhensible. Squall se réfugiait dans son passé pour passer le temps, et peut être trouvé une solution. La fatigue commencait à peser lourd sur les esprits de chacun. Zell rentra dans l'Hydre et s'asseyait sur un siège pour se reposer de toute l'energie dépensée dans le vide. Pour changer. Squall, assis sur les marches du vaisseau, posa la tête contre la carapace rouge de l'Hydre. Ses yeux se fermaient tout seul et tomba un peu dans les pensées inconscientes qui revenaient et repartaient comme les vagues. Linoa, la BGU, Ultimécia, la compression temporelle, la larme sélénite, lu lunatic pandora. Il avait tant parcouru de chemin depuis. Les souvenirs s'entremêlaient, donnant un hybride de passé totalement décousu. Comme si il remaniait son histoire en mélangeant tout. Puis, plus rien, le noir total.

Irvine : " Squall, tu devrais venir entendre ça. "

D'une voix posée, Irvine posa sa main sur l'épaule de Squall pour le réveiller. Il monta dans l'Hydre et se dirigea vers la salle radio où se trouvait Zell et le pilote.

Zell : " On vient de capter un message venant du château je suppose. "

Squall : " Comment sommes nous sûrs qu'il provient de là-bas ? "

Pilote : " C'est la même fréquence que tout a l'heure. "

Les choses reprenaient un ryhtme. Zell repassait l'enregistrement. Squall et Irvine étaient attentif mais ce dernier confirmait ne pas connaître cette personne. Zell non plus. Squall encore moins.

Irvine : " C'est un membre du Triumvirat. On peut toujours vérifié la base de données de l'Hildegarde mais ce prénom ne me revient pas. "

Squall : " C'est évident qu'il ne s'agit pas d'un de nos amis, la voix nous demande de nous identifier. "

Zell était à nouveau en pleine forme et s'activait avec l'assistanat du pilote. Irvine fixait Squall, tout deux se posait la même question.

Pilote : " Monsieur, devons nous répondre ? Le temps est compté, la personne pourra bientôt découvrir notre position, nous pourrions être en danger si cette personne est l'ennemi. "

Le raisonnement était bon, et logique. Squall se devait de prendre une décision rapidement, seulement le problème était là. Si il identifiait qui il était, c'était un risque de plus pour leurs amis à l'intérieur. S'il ne le faisait pas, la fréquence serait coupée et il faudrait encore attendre. Squall prenait dont une initiative en s'emparant du micro.

Squall : " Ici Squall Leonhart. J'imagine que vous faites partie du Triumvirat. Votre tempête là, c'est à croire que vous avez peur de nous... "

Zell : " ... quel scoop ! Le Triumvirat a peur ! "

Sur cette provocation bienvenue,Squall reposa le micro et attendait une réponse. Il demanda au pilote de localiser l'appel, même si cela ne lui serait pas de grande utilité, on ne savait jamais. Si le triumvirat se décidait à stopper sa tempête et affronter dignement ses "invités".

Irvine : " Préparons nous à leur faire la fête ! "

_________________
______


______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://josyan.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'une entente fragile   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une entente fragile
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [DOUBLON] Traité d’entente, d’amitié et de coopération - Baden
» Champagne - Traité d'Entente, d'Amitié et de Coopération judiciaire
» Charte pour bonne entente justice-brigands
» Figurines en résine
» RERESALUT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outerspace :: Espace Role Playing Game :: Hera/Terra :: -
Sauter vers: